BIEN-ÊTRE

Le marché des montres connectées pourrait gagner 900% en un an

18/07/2013 11:49 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT

Des prévisions du cabinet Canalys laissent entendre que la demande en montres intelligentes devrait gagner 900% au cours des douze prochains mois.

La firme pense que plus de 5 millions de montres de nouvelle génération se vendront d'ici fin 2014, avec l'arrivée de nouveaux produits estampillés Apple, Google, Microsoft et Samsung à venir dans les prochains mois.

Les chiffres de Canalys montrent que 330.000 montres intelligentes se sont écoulées à travers le monde en 2012 et que, d'ici fin 2013, les ventes devraient dépasser les 500.000 grâce à l'arrivée de modèles Sony et Motorola sur le marché, mais aussi des montres Pebble. Ce projet démarré sur Kickstarter a réussi à faire beaucoup de buzz, à lever 10 millions de dollars de financement participatif, et à attirer l'attention du public. Les précommandes dépassent actuellement les 270.000 en amont de la commercialisation officielle.

"Les montres intelligentes seront la nouvelle catégorie de produits la plus importante depuis que l'iPad a défini le marché des tablettes", a commenté Chris Jones de Canalys. "Les plateformes logicielles associées à ces montres représenteront aussi une énorme opportunité pour les développeurs d'applis dans le domaine de la santé, du bien-être, du sport et de la forme".

Une des raisons pour lesquelles de nombreuses entreprises placent de grands espoirs en cette technologie portative vient du fait que ces appareils ont un grand potentiel en terme de nouvelles fonctionnalités, grâce à l'ubiquité des smartphones et des applications reliées. Alors qu'il y a dix ans, une montre intelligente était littéralement un téléphone porté au poignet, on parle désormais de technologie complémentaire.

Cependant, pour que la "smartwatch" s'impose durablement, il faudra qu'elle propose des applis et des particularités en lien avec les attentes des consommateurs et qu'elle offre un design attrayant afin d'attirer un public allant au-delà de la communauté geek.

"Une bonne montre connectée ne sera pas uniquement un second écran de smartphone. Le fait de créer une plateforme de développement spécialement adaptée à cette forme représentera un énorme défi", a commenté James Wang de Canalys. En effet, Google et Microsoft devront faire mieux qu'avec leurs plateformes pour tablettes et adapter leur modèle économique.

Mais il y a un autre problème. Même si de nombreuses rumeurs circulent sur des montres connectées développées par Apple, Microsoft et Google, il n'existe pas à ce jour de preuve concrète de l'existence de tels appareils. Seules les firmes Samsung, LG et Acer ont officiellement confirmé la sortie de montres connectées dans les douze prochains mois, et Intel et Dell ont aussi révélé travailler activement sur ce type de produit.