DIVERTISSEMENT

Gala Juste pour rire: Jean-François Mercier et le tabou de l'argent

18/07/2013 05:21 EDT | Actualisé 18/07/2013 05:28 EDT
Agence QMI

Marc Boilard est excité comme un gamin lorsqu’il parle du gala Juste pour rire de Jean-François Mercier, qui porte sur l’argent et dont il assure la mise en scène. L’homme a visiblement pris beaucoup de plaisir à monter le spectacle que le public pourra applaudir ce soir, à la salle Wilfrid-Pelletier. Et il n’hésite pas à formuler haut et fort une promesse solennelle : tous auront mal au ventre et aux joues d’avoir trop ri à la fin de la soirée.

« Nous, on avait un mot d’ordre, celui d’être drôle, explique Marc. Dans certains galas, on fait ressortir le côté grandiose; nous, côté technique et production, c’est très léger. Moi, ce qui m’a souvent le plus fait rire de Juste pour rire, ce sont des trucs très simples, avec un bon porteur de ballon et un texte efficace. Je veux que les gens sortent de la salle en se disant : “On a ri, c’est épouvantable”. »

« C’est un gala dont les aiguilles vont souvent dans le rouge, poursuit-il. Ce ne sera pas propret. Ça va revoler! »

Avec le sujet de l’argent comme toile de fond, on imagine effectivement que les humoristes invités s’en donneront à cœur joie et égratigneront quelques tabous. Jean-François Mercier lui-même livrera à deux reprises un propos éditorial à saveur comique. Les Denis Drolet se commettront dans un sketch avec des personnalités dont on ne peut révéler l’identité, mais dont la présence risque de surprendre. Cathy Gauthier, Pierre Hébert, Martin Petit, Dominic Paquet, Mike Ward, Phil Roy et Neev apporteront tous leur contribution. Parmi eux, quelqu’un tiendra un discours que Marc Boilard qualifie de « scandaleux ». Le créateur précise également que chaque numéro sera inédit (sauf deux, tirés de one man shows lancés récemment) et que tout, absolument tout, sera inspiré du rapport entre les Québécois et leur portefeuille. L’ensemble sera enrobé de musiques que Boilard a soigneusement choisies.

« J’ai demandé à ce que ça sonne comme un big band des années 1930, en version électronique. Je ne voulais pas prendre uniquement des chansons qui ont rapport à l’argent. L’important, c’est que, quand l’artiste arrive, ça frappe à mort! »

« Trip de gang »

Marc Boilard prend son mandat de metteur en scène très au sérieux. C’est la première fois qu’il occupe cette fonction pour le compte de Juste pour rire, et il assume chacun des choix effectué pour le gala. Lorsque les critiques paraîtront, lorsque les spectateurs émettront leurs commentaires, il sera prêt à recevoir autant les fleurs que le pot.

« Sur le gala de Jean-François, il n’y a rien qui tombe entre deux chaises, mentionne-t-il. Je suis au courant d’absolument tout. Si ça ne fonctionne pas, je vais prendre le blâme. Parce que tout le monde a du matériel fou furieux et, vraiment, rien ne m’inquiète. Je travaille avec des professionnels. Je suis estomaqué du talent de tout le monde. »

D’ailleurs, il affirme avoir voulu faire du collectif un « show de gang », et la portion finale du happening reflètera sa volonté. Toutes les têtes d’affiche seront alors réunies sur les planches, dans un segment qu’il prédit hilarant. Le fait d’avoir relevé ce défi avec des personnes qu’il estime énormément ajoute à son sentiment de confiance.

« Selon Juste pour rire, l’un des problèmes qui se présente souvent, c’est que les choses sont faites à la dernière minute. Moi, j’ai appelé tout le monde que je connaissais et avec qui je voulais travailler. La ligne de ma direction artistique, c’était: “Est-ce que tu es mon ami?” »

Qui plus est, Jean-François Mercier est un bon camarade à lui, et la complicité entre eux coule de source.

« J’ai connu Jean-François alors qu’il venait de sortir de l’école, souligne Marc. On a toujours été très proches. Par périodes, on se voit moins, mais on ne s’est jamais perdus de vue. C’est un individu avec qui je m’entends extrêmement bien. »

Le Gala sur l’argent, animé par Jean-François Mercier, se tient ce jeudi, à 18h30 et 21h30, à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts. Pour informations: www.hahaha.com.