NOUVELLES

CVC donne du temps à Ecclestone

18/07/2013 08:33 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT

CVC Capital avait dit qu'elle ne pourrait pas maintenir Bernie Ecclestone à son poste s'il était mis en examen. Elle lui donne maintenant le temps de répondre à l'acte d'inculpation.

Dans un communiqué, CVC Capital, actionnaire majoritaire de la société qui exploite les droits commerciaux de la F1, a indiqué jeudi qu'elle « suivrait les développements » de la mise en examen de Bernie Ecclestone pour corruption par le procureur de Munich.

« Le conseil d'administration de Formula One Group a pris note des développements suivants, peut-on lire dans le communiqué. M. Ecclestone, directeur général de Formula One Group, a reçu sa mise en examen de la cour régionale de Munich. M. Ecclestone a six semaines pour répondre à cette mise en examen avant qu'une décision soit prise par la cour concernant l'instruction du dossier. Le conseil d'administration va continuer à surveiller les développements de la situation comme il se doit. »

Les procédures émises contre Monsieur Ecclestone découlent de l'affaire Gerhard Gribkowsky. L'homme d'affaires de 82 ans dit avoir payé 44 millions de dollars à l'ancien directeur des risques de la banque Bayern, qui menacait de révéler les dessous des investissements du trust familial de M. Ecclestone au fisc britannique. La justice allemande croit que ce montant fait suite à l'entervention de M. Gribkowski pour que CVC Capital puisse racheter les droits de la F1 en 2005, alors que deux autres groupes offraient plus. CVC avait promis à M. Ecclestone de le maintenir en poste.

Il est rare que CVC Capital prenne la parole au sujet de la F1, mais ce n'est pas la première fois que l'entreprise s'exprime sur cette affaire. Le groupe avait déjà fait enquête au sujet des faits de corruption dont Bernie Ecclestone est soupçonné.

PLUS:rc