Huffpost Canada Quebec qc

Les amants passagers, La conjuration, R.E.D. 2: les films à l'affiche de la semaine du 19 juillet 2013 (VIDÉOS/PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
LES AMANTS PASSAGERS
Paola Ardizzoni / Emilio Pereda

Place au cinéma!

Voici les résumés et critiques des nouveaux films dans les salles du Québec cette semaine.

Les films à l'affiche, 19 juillet 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

AMANTS PASSAGERS, LES (Los Amantes Pasajeros) (4)

Espagne. 2013. 95 min.
Comédie de Pedro Almodovar avec Javier Camara, Carlos Areces, Raul Arévalo, Lola Duenas, Cecilia Roth, Blanca Suarez, Antonio de la Torre, Hugo Silva, Miguel Angel Silvestre, José Maria Yazpik, Guillermo Toledo, Paz Vega, Antonio Banderas, Penélope Cruz.

Un train d'atterrissage en panne cause l'émoi à bord d'un airbus 340 assurant la liaison Madrid-Mexico. Tandis que le capitaine et son copilote volent au dessus de la péninsule ibérique dans l'espoir qu'on leur indique bientôt un aéroport où se poser, le personnel de bord noie son anxiété dans l'alcool. Pour faciliter les choses, les voyageurs de la classe Économie ont rapidement été endormis aux barbituriques par leurs hôtesses. En classe Affaires, les passagers - une voyante encore vierge, une "madame" aux lourds secrets, un acteur populaire, le pdg en fuite d'une banque fraudeuse, un couple de nouveaux mariés, etc. - pressentent le danger et forcent les confidences du chef de cabine, incapable de mentir, pas même au sujet de sa liaison avec le pilote bisexuel. Bientôt, l'ingestion par tout ce beau monde de cocktails fortifiés à la mascaline provoquent les confidences et libèrent les inhibitions. À bord, la température grimpe.

Distributeur : Métropole Films Distribution

Mineur mais digne d'intérêt, ce 19e opus du réalisateur de PARLE AVEC ELLE formule, sous couvert de comédie bigarrée, une critique inspirée sur l'état de l'Espagne contemporaine, dépimée par la crise et les scandales financiers. Résultat: un film choral vivant et stimulant, peuplé de personnages hauts en couleur campés avec un rare enthousiasme.

AMITIES SINCERES (4)

France. 2012. 104 min.
Comédie de Stéphan Archinard,François Prévôt-Leygonie avec Gérard Lanvin, Jean-Hughes Anglade, Wladimir Yordanoff, Ana Girardot, Zabou Breitman, Natacha Lindinger.

Impulsif et soupe-au-lait, Walter Orsini, célibataire divorcé propriétaire d'un restaurant réputé dans le 14e arrondissement de Paris, est aussi un homme de grands principes. Du genre intransigeant. Par exemple, il ne supporte pas qu'on le trompe ou qu'on lui mente. Surtout pas sa fille adorée de vingt ans, Clémence, avec qui il vit et qui s'apprête à passer le grand oral de l'École Normale Supérieure. Et encore moins ses deux meilleurs amis, Jacques, un libraire décidé à retenter sa chance en politique après y avoir goûté plus jeune, et Paul, un écrivain qui n'a pas réussi à écrire une ligne depuis qu'il a remporté le Goncourt il y a cinq ans. Pourtant, tous ont des secrets qu'ils préfèrent taire par peur d'être jugés par Walter. Lorsque Clémence et Paul entament une liaison, tous ces mensonges par omission deviennent trop lourds à porter. Afin de garder l'amour des siens, Walter devra apprendre à pardonner.

Distributeur : Les Films Séville

Bien que cette énième variation sur le thème de l'amitié masculine siffle un air connu, on se surprend à lui découvrir un charme certain, attribuable à ses dialogues vifs et à sa distrbution charismatique. Il n'en demeure pas moins que le récit un brin didactique enfonce les portes ouvertes et que la mise en scène conventionnelle manque un peu d'énergie.

BROKEN (4)

Grande-Bretagne. 2012. 91 min.
Drame de Rufus Norris avec Tim Roth, Eloise Laurence, Cillian Murphy, Robert Emms, Lily James, Rory Kinnear.

Alors qu'elle rentre chez elle, Skunk, une jeune diabétique de onze vivant avec son père et son frère dans un quartier résidentiel anglais, est témoin de l'agression brutale de Rick, son voisin un peu niais, par Bob Oswald, un veuf violent qui le soupçonne d'avoir violé une de ses trois filles. Bien qu'il soit rapidement innocenté, Rick, traumatisé par l'incident, est soigné dans un hôpital psychiatrique. De passage chez lui pour le week-end, il essuie les insultes de la famille Oswald, qui l'accuse d'être à la source de tous ses maux. L'accusation provoque un drame. Parallèlement, Skunk connaît son premier flirt avec un garçon.

Distributeur : Cinéma du Parc

Cette étude de moeurs dans la tradition du réalisme social britannique offre un portrait tout en demi-teintes sur la perte de l'innocence et le rite de passage, à travers un scénario qui oscille entre onirisme et pessimisme, entre violence et tendresse. La mise en scène sobre et élégante est dynamisée pas un montage ingénieux. L'interprétation est excellente.

CONJURATION, LA (Conjuring, The) (4)

États-Unis. 2013. 112 min.

Drame d'horreur de James Wan avec Vera Farmiga, Patrick Wilson, Lili Taylor, Ron Livingston, Joey King, Shanley Caswell.

En 1971, Ed et Lorraine Warren, respectivement démonologiste et médium, sont appelés à secourir une famille du Rhode Island. Établis depuis peu dans une ferme de Harrisville, Roger et Carolyn Perron, ainsi que leur cinq filles, sont en effet témoins de phénomènes surnaturels. Tandis que ses aînées entendent des voix et hument des odeurs nauséabondes la nuit, la benjamine se lie d'amitié avec le spectre d'un petit garçon qu'elle est la seule à voir. Malgré la fragilité de Lorraine, dont la santé est fragilisée par chaque nouveau cas de possession, Ed procède à un exorcisme de la maison. Alors que le comportement de Carolyn devient de plus en plus inquiétant, les Warren prennent la mesure de l'esprit maléfique qui hante la demeure, le plus puissant qu'ils aient jamais documenté.

Distributeur : Warner Bros.

Reposant sur un récit classique d'épouvante soi-disant inspiré d'une histoire vraie, THE CONJURING fait montre d'une redoutable efficacité grâce à son climat d'angoisse palpable et ses effets-choc bien dosés. Si la bande sonore ne donne pas toujours dans la subtilité, la réalisation soignée et l'interprétation solide en font un divertissement d'horreur de qualité.

ONLY GOD FORGIVES (4)

États-Unis. 2013. 90 min.
Thriller de Nicolas Winding Refn avec Ryan Gosling, Kristin Scott Thomas, Vithaya Pansringarm, Tom Burke, Rhatha Phongam, Byron Gibson.

Julian, trafiquant de drogue américain en exil à Bangkok, organise des combats de boxe thaïlandaise dans les quartiers chauds de la ville avec l'aide de son frère Billy. Ce dernier, après avoir assassiné une prostituée mineure, est abattu à son tour par le père de la victime. Crystal, baronne de la drogue et mère dominatrice des deux hommes, ordonne que Julian venge la mort de son fils préféré. Mais celui-ci, qui répugne à exécuter la mission, se trouve malgré lui entraîné dans une spirale de violence qui l'amène à affronter Chang, maître des arts martiaux et ex-policier aux méthodes peu orthodoxes. Celui-ci n'a qu'un but: nettoyer sa ville de toute cette racaille.

Distributeur : Les Films Séville

Un scénario ténu aux accents oedipiens. Une mise en scène stylisée. Des éclairages tranchants. Des dialogues minimalistes porteurs de sens. Une violence extrême à la limite de la complaisance. Le Danois Nicolas Winding Refn (DRIVE) n'a pas tout réussi, mais il n'a pas tout faux non plus. À preuve encore, la performance sublime de Kristin Scott-Thomas.

R.E.D. 2 (Red 2) (4)

États-Unis. 2013. 116 min.
Comédie d'espionnage de Dean Parisot avec Bruce Willis, Mary-Louise Parker, John Malkovich, Helen Mirren, Catherine Zeta-Jones, Anthony Hopkins, Byung-hun Lee.

Contrairement à sa fiancée, qui rêve d'aventure autour du monde, l'agent de la CIA à la retraite Frank Moses semble parfaitement heureux et épanoui dans son train-train de banlieue. Mais la réalité le rattrappe lorsque Marvin, son ancien acolyte, vient le relancer à l'heure où une arme de destruction massive, créée par un agent du MI6 durant la Guerre froide, refait surface et menace la sécurité internationale. Au grand désespoir de Frank, pour le plus grand bonheur de Sarah, le trio entre dans la course, propulsé par les agents du gouvernement américain qui, convaincus que Frank et Marvin savent où se trouve l'engin, tentent de les capturer morts ou vifs. L'épreuve se corse lorsque la CIA charge un tueur à gages asiatique d'abattre Frank, tandis que le MI6 passe la même commande à Victoria, tireuse d'élite et ancienne complice de Frank et Marvin, devenue mercenaire à son compte.

Distributeur : Les Films Séville

R.I.P. DEPARTEMENT (R.I.P.D.)

États-Unis. 2013.
Drame policier de Robert Schwentke avec Jeff Bridges, Ryan Reynolds, Kevin Bacon, Marie-Louise Parker, Robert Knepper, James Hong.

Un vétéran et un novice travaillant pour le département de police de l'au-delà voué aux âmes égarées unissent leurs forces afin de démasquer les monstres à apparence humaine qui tentent d'échapper au Jugement dernier.

Distributeur : Universal

Cette suite d'un succès-surprise de 2011 relève son pari de surprendre sans souffir de la comparaison avec l'épisode précédent. De fait, les producteurs ont compensé avec un budget supérieur le déficit de surprise, de façon à permettre la démultimplication des décors exotiques et des séquences d'action musclées. Rayon jeu, l'autodérision est de mise.

SEIGNEURS, LES (5)

France. 2012. 97 min.
Comédie de Olivier Dahan avec José Garcia, Gad Elmaleh, Franck Dubosc, Ramzy Bedia, JoeyStarr, Omar Sy, Jean-Pierre Marielle, Clémentine Baert, André Penvern, Frédérique Bel, Chantal Neuwirth, Riton Liebman, Jean Reno.

Dans l'espoir de revoir sa fille dont il n'a plus la garde, Patrick Orbéra, joueur étoile déchu, se voit contraint d'accepter le poste d'entraîneur de l'équipe de foot de Molène, petite île de Bretagne. À son arrivée, le maire Titouan Leguennec lui apprend que le sort de la conserverie locale, placée en redressement judiciaire, dépend de la victoire de l'équipe. Afin d'en relever le niveau, Orbéra fait appel à ses ex-coéquipiers. Il n'est toutefois pas au bout de ses peines: le gardin de buts toxicomane Marandella veut jouer avant-centre; N'Dogo souffre de problèmes cardiaques; Berda doit retourner sous peu en prison; Ziani gère difficilement ses angoisses. Mais seul Léandri, qui rêve d'une carrière d'acteur, se fait tirer l'oreille. Orbéra et Leguennec devront déployer des trésors de ruse pour l'attirer dans leurs filets.

Distributeur : Axia Films

Peuplée de personnages caricaturaux, cette comédie bouffonne à saveur sociale enfile les scènes burlesques défendues par des humoristes en roue libre. Sur le terrain comme en mer, Olivier Dahan (LES RIVIÈRES POURPRES 2, LA VIE EN ROSE) passe les plats, comme s'il avait cédé le contrôle à ses interprétes.

TURBO (4)

États-Unis. 2013. 96 min.
Film d'animation de David Soren.

L'escargot Turbo mène une existence monotone dans un potager où, le soir venu, il se repasse inlassablement à la télé les exploits automobiles de son idole, le coureur Guy Gagné. S'étant aventuré à l'extérieur du jardin, Turbo est catapulté dans le moteur d'une voiture et ingurgite malgré lui de l'oxyde nitrique. Il devient aussitôt ultra-rapide, ce qui le distingue encore davantage de son frère aîné Chet. Alors qu'il tente d'arracher ce dernier aux griffes d'un oiseau, les deux escargots échouent chez Tito et Angelo, les frères propriétaires d'un restaurant mexicain situé dans un centre commercial en déclin. Tito, le cadet, se passionne lui aussi pour la course automobile. Découvrant le talent de Turbo pour la vitesse, il forme le projet de l'inscrire à la prochaine édition du Indianapolis 500.

Distributeur : 20th Century Fox

Cette production amalgame plusieurs univers, dont ceux de ANTZ et CARS, afin de créer un monde de contrastes amusants (coquilles et carosseries; extrême lenteur et haute vitesse). L'intrigue décousue et prévisible est relevée par une imagerie attrayante et fluide, qui exploite avec bonheur les beautés de la nature et les formes sophistiquées des bolides.

WAY, WAY BACK, THE (5)

États-Unis. 2012. 103 min.
Comédie dramatique de Nat Faxon,Jim Rash avec Steve Carell, Toni Collette, Liam James, Sam Rockwell, AnnaSophia Robb, Allison Janney, Amanda Peet, Maya Rudolph.

Duncan, un adolescent gauche et mal dans sa peau, se voit obligé de passer ses vacances d'été avec sa mère dans le chalet balnéaire de son exécrable beau-père, qui lui fait la vie dure, tout comme la fille de ce dernier, hostile à son égard. L'adolescent se trouve un emploi dans un parc aquatique et se lie d'amitié avec Owen, le gérant un peu tire-au-flanc de l'établissement, qui devient son mentor. Grâce à lui, Duncan parvient à traverser cette période difficile qui va l'amener à connaître sur ses premiers balbutiements amoureux.

Distributeur : Fox Searchlight

Il n'y a rien de bien original dans cette énième variation sur le passage à l'âge adulte. Scénario convenu, gags prévisibles, le film regorge pourtant de situations et de personnages qui auraient mérité d'être mieux explorés. Au-delà d'une certaine fraîcheur nostalgique, l'ensemble dégage une impression de superficialité.