NOUVELLES

Christophe Riblon rafle la 18e étape et Chris Froome accroît son avance

18/07/2013 11:37 EDT | Actualisé 17/09/2013 05:12 EDT

ALPE D'HUEZ, France - Le Français Christophe Riblon a rattrapé l'Américain Tejay van Garderen vers la fin de la dernière ascension et il a remporté la 18e étape disputée jeudi au Tour de France, tandis que Chris Froome a accru son avance au classement général même s'il a peiné en fin de parcours.

Riblon a réjoui les amateurs locaux en devenant le premier Français à remporter une étape du Tour de cette année. Il est revenu sur Van Garderen avec environ 2 km à faire à la deuxième ascension de la journée vers l'Alpe d'Huez.

Riblon a levé les mains et brandi les poings après avoir décroché la deuxième victoire d'étape de sa carrière, trois ans après avoir remporté une autre étape en montagne. Van Garderen a fini deuxième avec 59 secondes de retard, tandis que l'Italien Moreno Moser a pris le troisième rang à 1:27.

«De pouvoir lever les bras dans les airs à l'Alpe d'Huez est incroyable, a lancé Riblon. Je croyais avoir tout perdu à cinq kilomètres de la fin.»

Riblon a dédié sa victoire à son coéquipier de l'équipe AG2R La Mondiale Jean-Christophe Péraud, qui a subi une fracture à l'épaule à l'occasion du contre-la-montre de mercredi et a dû déclarer forfait.

«Nous voulions mettre fin à cette mauvaise séquence», a dit Riblon.

Septième de l'étape à 3:18, Froome a augmenté son avance — déjà confortable — à plus de cinq minutes sur son principal rival Alberto Contador au classement général, alors qu'il ne reste que trois étapes à faire.

Contador a été largué par Froome lors de la deuxième ascension de l'Alpe d'Huez et il a terminé 11e de l'étape. Celui qui a remporté le Tour de France deux fois s'est maintenu en deuxième place au classement général, mais il est maintenant à 5:11 de Froome.

Le grimpeur colombien Nairo Quintana s'est hissé en troisième place, à 21 secondes de Contador.

Le Canadien Ryder Hesjedal a remporté la première ascension de l'étape, une montée de 13 km vers le Col de Manse, avant d'être avalé par le peloton. Il a fini 43e de l'étape. Il a gagné trois rangs au classement général, jusqu'au 62e.

Hesjedal a fait parler de lui sur Twitter en raison de ses verres fumés aux montures blanches, qui lui donnaient davantage des airs de vacancier que d'athlète de pointe.

«Que quelqu'un dise à Elton John que @Ryder_Hesjedal a volé ses lunettes», a écrit un partisan sur Twitter.

Le Québécois David Veilleux a pris le 77e rang de l'étape et s'est hissé en 128e place au cumulatif. L'autre Canadien en lice, Svein Tuft, a fini 158e et s'est retrouvé 173e au général.

Même s'il a travaillé fort, mais en vain, pour bien placer le chef de file d'Europcar Pierre Rolland devant le peloton, Veilleux a dit avoir connu une journée positive compte tenu de la difficulté du parcours.

«Je connaissais l’ascension, je savais que le pied était dur, alors je n’ai pas paniqué, a indiqué le coureur de Cap-Rouge, qui a gravi la même ascension à l'occasion du Critérium du Dauphiné. Dans la tête, ça aide énormément. Ça aide à gérer ton effort.

«En début de course, je me sentais fatigué. Mais après, une fois que nous avons été dans l’Alpe d'Huez, je sentais que j’avais de bonnes jambes. Ça m’a permis de passer au travers sans me brûler, a indiqué Veilleux. Au premier passage de l’Alpe, j’ai essayé de bien placer Pierre Rolland en avant du peloton. J’ai essayé de garder un bon rythme, qui me convenait. On a formé un groupe dans cette première ascension et on a fait le reste de la course ensemble.»

Rolland a fini 27e de l'étape, à 6:19. Il était 28e au général avec 45:41 de retard sur Froome.

L'étape de 172,5 km de Gap à l'Alpe d'Huez comprenait deux ascensions hors-catégorie.

«Ça n'a pas été facile, a souligné Froome. L'équipe au complet a travaillé très fort pour garder le maillot jaune.»

Alors qu'il y avait environ 12 km à faire à la dernière ascension, Froome a lancé une de ses attaques typiques. Un kilomètre plus loin, il a encore attaqué et seul Quintana a été en mesure de garder le rythme.

Froome a demandé de l'aide avec 4 km à faire, alors qu'il semblait avoir un problème de vélo. Aucune voiture d'équipe n'a pu le rejoindre en raison des milliers de spectateurs qui longeaient la route. C'est plutôt son coéquipier Richie Porte qui est venu à son secours, en lui donnant à manger ce qui semblait être une barre énergétique.

«J'ai demandé du sucre, a expliqué Froome. C'est difficile de monter l'Alpe d'Huez deux fois.»

PLUS:pc