NOUVELLES

Un député albertain pourrait être accusé aux É.-U. en lien avec la prostitution

17/07/2013 09:48 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

EDMONTON - Un politicien albertain arrêté aux États-Unis devrait savoir, d'ici la fin de la semaine, s'il devra retourner au pays de l'Oncle Sam pour y être accusé d'avoir sollicité les services d'une prostituée.

Mike Allen, le député provincial de la circonscription de Fort McMurray-Wood Buffalo, a été arrêté lundi soir à St. Paul, au Minnesota, lors d'une descente contre des activités de prostitution. Il se trouvait dans la ville pour participer à une conférence parlementaire.

Après sa libération, mardi, il a annoncé par téléphone sa démission du caucus progressiste-conservateur (au pouvoir) et s'est excusé pour «un moment embarrassant» et «un manque de jugement personnel».

L'homme de 51 ans est rentré à Edmonton par avion mardi soir, mais, depuis, ses collègues politiciens ont gardé le silence.

La première ministre Alison Redford a jusqu'à maintenant refusé de commenter son arrestation; son association de circonscription et le président du parti n'ont pas plus voulu s'exprimer.

Certains résidants de sa ville ont appelé à sa démission pure et simple.

La police de St. Paul a indiqué que M. Allen faisait partie des 13 hommes arrêtés lors de la descente. De telles opérations sont menées à environ toutes les deux semaines.

M. Allen a été élu pour la première fois lors du scrutin provincial de l'an dernier, mais n'avait pas vraiment fait les manchettes jusqu'à maintenant. Il est connu pour avoir produit un rapport basé sur une consultation publique concernant une autoroute dangereuse liant Edmonton aux sables bitumineux de la province.

Dans une déclaration transmise par voie de communiqué, le député revendique l'entière responsabilité de ses actes.

L'homme siège désormais comme indépendant à la législature.

Le parti d'opposition Wildrose a lui aussi réclamé sa démission.

PLUS:pc