NOUVELLES

Un conflit interethnique fait 16 morts et 80 blessés en Guinée

17/07/2013 10:24 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

CONAKRY, Guinée - Les récents affrontements dans le sud-est de la Guinée ont fait 16 morts et 80 blessés, en plus de causer d'importants dommages matériels, a annoncé un porte-parole du gouvernement mercredi.

Le porte-parole, Albert Camara, a déclaré que l'armée avait été déployée à N'Zérékoré, la deuxième ville du pays, afin de rétablir l'ordre. Il a souligné que la tension restait «palpable» dans la région.

Un résidant a expliqué que les violences avaient commencé lundi à Koulé, un village situé à 40 kilomètres de N'Zérékoré, quand des membres de l'ethnie guerzé ont battu à mort un jeune homme de l'ethnie konianké accusé d'avoir volé de l'essence dans une station-service.

Des témoins des violences à N'Zérékoré ont déclaré que certaines victimes avaient été décapitées avec des machettes.

La Guinée se prépare à organiser des élections législatives en septembre, qui ont déjà provoqué de violentes manifestations.

Le président du pays, Alpha Condé, a appelé au calme mardi et a promis de traduire en justice les responsables des violences.

PLUS:pc