POLITIQUE

Lac-Mégantic: Lisa Raitt réitère les promesses du fédéral

17/07/2013 12:26 EDT
PC

EN DIRECT - La nouvelle ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt, a réitéré mercredi que le gouvernement fédéral offrira de l'aide à la communauté de Lac-Mégantic, sans toutefois préciser quel en serait l'ordre de grandeur ou à quel moment elle serait versée.

Mme Raitt a amorcé son allocution à l'intention de la population de Lac-Mégantic dans un français laborieux. Elle s'est contentée de répéter que le gouvernement fédéral évalue la situation et les besoins de la communauté avant de déterminer l'aide à apporter à Lac-Mégantic.

Accompagnant Mme Raitt, le ministre et député de Mégantic-L'Érable, Christian Paradis, a précisé que son gouvernement pourrait intervenir au moment de reconstruire la ville. « . Le fédéral sera là, on va tous la rebâtir ensemble cette ville-là », a promis M. Paradis à la suite de l'intervention de sa collègue des Transports. Il a indiqué que l'aide d'urgence était l'affaire de la municipalité et du gouvernement provincial.

Quant à la ministre Raitt, elle a écarté, pour l'instant, une suspension du permis d'exploitation de la société Montreal Maine and Atlantic Railway (MMA). Elle soutient que le gouvernement attendra la conclusion de l'enquête du Bureau de la sécurité des transports (BST) avant de prendre des mesures.

Interrogée sur la situation des assurances de l'entreprise, elle a simplement indiqué que l'Agence canadienne des transports devait avoir une preuve d'assurance de MMA.

La ministre ne dispose d'aucune autre information à ce sujet. L'Office des transports du Canada a tenu à vérifier la validité de l'assurance responsabilité civile de la MMA. Elle a fait une demande écrite à la société qui avait jusqu'à mercredi pour répondre à la requête gouvernementale.

La mairesse honorée

En fin d'après-midi, la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, a indiqué qu'elle n'avait toujours pas rencontré la ministre Raitt et les représentants fédéraux.

Plus tôt dans la journée, le président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), Éric Forest, a réitéré mercredi sa demande pour qu'une inspection en règle soit faite du réseau ferroviaire et de tout le matériel roulant de la MMA.

Outre cette requête exprimée aussi mardi par des maires de l'Estrie et de la Montérégie, le président de l'UMQ a expliqué que son organisation travaillait à la création d'une coalition « extrafrontalière » qui réunirait des administrations municipales et publiques d'autres provinces canadiennes et des États américains pour se pencher sur la sécurité des transports ferroviaires et l'ajustement de la réglementation en conséquence.

Éric Forest a annoncé que l'assureur avec lequel l'UMQ fait affaire a versé un premier paiement de 1 million de dollars à la municipalité de Lac-Mégantic. Cette somme s'ajoute aux 151 000 $ d'aide financière recueillis jusqu'ici par l'Union des municipalités auprès des villes membres.

Après avoir chaleureusement salué le travail accompli au cours de la crise par la mairesse de Lac-Mégantic, M. Forest en a profité pour lui remettre un diplôme du courage au nom « de l'ensemble des maires du Québec », a-t-il dit.

Cette visite à Lac-Mégantic de la ministre Raitt survient au lendemain d'une réunion de sept maires de l'Estrie et de la Montérégie, qui ont réclamé une rencontre avec la nouvelle ministre des Transports.

Les maires dont les villes sont traversées par le réseau ferroviaire de la MMA veulent que tout le réseau ferroviaire de la compagnie soit inspecté méticuleusement avant la reprise des activités normales de cette entreprise dont l'un des trains a ravagé le centre-ville de Lac-Mégantic, le 6 juillet dernier.

Les élus des villes de Sutton, Magog, Sherbrooke, Farnham, Lac-Mégantic, Saint-Jean-sur-Richelieu et Cowansville veulent aussi mettre sur pied un comité de travail sur la cohabitation des villes et des trains avec l'UMQ et divers experts.

Ils ne réclament cependant pas un arrêt du transport ferroviaire dans leur région, mais affirment vouloir éviter une autre catastrophe.

Les Américains inspectent leur portion du réseau

La tragédie de Lac-Mégantic a aussi des échos aux États-Unis, où le département des Transports procède à des inspections minutieuses sur le réseau de voie ferrée de la MMA.

Alors qu'Ottawa dit vouloir attendre les conclusions des enquêtes avant de prendre des mesures à l'égard de la MMA et du transport de pétrole par trains, aux États-Unis, l'Agence fédérale du transport ferroviaire a lancé sans délai une inspection en règle des 443 kilomètres de chemin de fer qui sillonnent l'État du Maine, empruntés par les convois pétroliers de la MMA.

L'agence américaine a par ailleurs prévenu qu'elle pourrait forcer la MMA à apporter des changements ou à effectuer immédiatement des réparations sur la voie, quitte à suspendre ses opérations en cas de graves manquements à la sécurité.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic