NOUVELLES

Lisa Raitt promet son «engagement total», mais ne parle pas de montant

17/07/2013 06:49 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

OTTAWA - La nouvelle ministre fédérale des Transports promet aux résidants de Lac-Mégantic son «engagement total», sans toutefois s'avancer sur les montants qui seront versés par Ottawa pour la reconstruction de leur ville.

Lisa Raitt a fait un saut mercredi dans la municipalité ravagée par la tragédie ferroviaire, où elle a indiqué qu'elle était en communication avec les différents paliers de gouvernement pour déterminer l'ampleur des besoins.

«Oui, vous pouvez compter sur le gouvernement fédéral pour son soutien et (sur le fait) que nous serons là pour aider à la reconstruction — de toutes les façons que la province et la municipalité veulent qu'on y soit», a signalé Mme Raitt, accompagnée du député du comté, le ministre et ex-lieutenant québécois Christian Paradis.

Elle a ajouté que la partie difficile de l'équation était de déterminer le quantum des dommages à évaluer.

La ministre a eu de bons mots pour les initiatives de Québec et de la municipalité, semblant vouloir leur laisser la place prépondérante qu'ils ont occupée depuis le début de la crise. «Tous deux ont agi avec compétence et compassion et doivent continuer à diriger les efforts de réponse», a-t-elle soutenu. Québec a déjà promis un première aide de 60 millions $.

Mme Raitt n'a pas voulu s'aventurer sur la possibilité de révoquer le permis de la compagnie Montreal, Maine and Atlantic (MMA), mise en cause dans l'accident, puisque des enquêtes sont toujours en cours. Pas plus qu'elle a pu indiquer aux journalistes si la MMA détenait des polices d'assurance adéquates ou quelles preuves de ces assurances la compagnie avait fourni à l'Office des transports du Canada.

Son point de presse a eu lieu avant une rencontre avec la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, qui a spécifié de son côté qu'elle allait demander à Mme Raitt «une aide financière pour différents projets d'infrastructure, entre autres». La mairesse souhaitait également discuter avec elle du resserrement des règles de sécurité du transport ferroviaire et de la possibilité que le chemin de fer contourne le centre-ville de sa municipalité.

Lisa Raitt a été nommée ministre des Transports lundi dernier lors du remaniement ministériel du premier ministre Stephen Harper. La députée de Halton, en Ontario, a remplacé à ce poste Denis Lebel, qui a cependant conservé la portion «Infrastructures et Collectivités» de son ancien portefeuille.

La nomination d'une unilingue anglophone à ce poste-clé, dans la foulée de la tragédie, a soulevé des critiques. Ce à quoi elle s'est d'ailleurs attelée à répliquer. «J'avoue, mon français n'est pas à la hauteur du vôtre. Par contre, j'espère que vous constatez ma peine et ma préoccupation pour votre bien-être», a-t-elle dit.

Des politiciens du Maine, dont un représentant du Sénat de cet État, Tom Saviello, sont par ailleurs venus exprimer leur condoléances sur place et offrir leur aide.

PLUS:pc