POLITIQUE

La ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt, attendue à Lac-Mégantic

17/07/2013 06:06 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT
CP

EN DIRECT - Alors que la ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt, est attendue sous peu à Lac-Mégantic, le président de l'Union des municipalités du Québec (UMQ), Éric Forest, a réitéré mercredi sa demande pour qu'une inspection en règle soit faite du réseau ferroviaire et de tout le matériel roulant de la Montreal, Maine and Atlantic Railways (MMA).

Outre cette requête exprimée aussi mardi par desmaires de l'Estrie et de la Montérégie, le président de l'UMQ a expliqué que son organisation travaillait à la création d'une coalition « extrafrontalière » qui réunirait des administrations municipales et publiques d'autres provinces canadiennes et des États américains pour se pencher sur la sécurité des transports ferroviaires et l'ajustement de la réglementation en conséquence.

Éric Forest a annoncé que l'assureur avec lequel l'UMQ fait affaire a versé un premier paiement d'un million de dollars à la municipalité de Lac-Mégantic. Cette somme qui s'ajoute aux 151 000 $ d'aide financière recueillis jusqu'ici par l'Union des municipalités auprès des villes membres.

Après avoir chaleureusement salué le travail accompli au cours de la crise par la mairesse de Lac-Mégantic, M. Forest en a profité pour lui remettre un diplôme du courage au nom « de l'ensemble des maires du Québec », a-t-il dit.

En attendant Lisa Raitt

Plus tard en après-midi, la nouvelle ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt, se rendra à Lac-Mégantic. Elle est attendue dans les prochaines heures, mais aucune annonce officielle de sa part n'est prévue pour l'instant.

Très peu de détails ont filtré sur ses activités prévues. Lisa Raitt doit s'adresser aux médias en après-midi en compagnie du ministre Christian Paradis, qui est aussi député de la circonscription fédérale de Mégantic-L'Érable.

Les deux ministres s'adresseront aux médias en point de presse à 14 h.

Pour suivre notre couverture en direct sur un appareil mobile, cliquez ici.

Cette visite à Lac-Mégantic de la ministre Raitt survient au lendemain d'une réunion de sept maires de l'Estrie et de la Montérégie, qui ont réclamé une rencontre avec la nouvelle ministre des Transports.

Les maires dont les villes sont traversées par le réseau ferroviaire de la Montreal, Maine and Atlantic Railways, veulent que tout le réseau ferroviaire de la MMA soit inspecté méticuleusement avant la reprise des activités normales de cette compagnie dont l'un des trains a ravagé le centre-ville de Lac-Mégantic, le 6 juillet dernier.

Les élus des villes de Sutton, Magog, Sherbrooke, Farnham, Lac-Mégantic, Saint-Jean-sur-Richelieu et Cowansville veulent aussi mettre sur pied un comité de travail sur la cohabitation des villes et des trains avec l'Union des municipalités du Québec et divers experts.

Ils ne réclament cependant pas un arrêt du transport ferroviaire dans leur région, mais affirment vouloir éviter une autre catastrophe.

Les Américains inspectent leur portion du réseau

La tragédie de Lac-Mégantic a aussi des échos aux États-Unis, où le département des Transports procède à des inspections minutieuses sur le réseau de voie ferrée de la Montreal, Maine and Atlantic Railways.

Alors qu'Ottawa dit vouloir attendre les conclusions des enquêtes avant de prendre des mesures à l'égard de MMA et du transport de pétrole par trains, aux États-Unis, l'Agence fédérale du Transport ferroviaire a lancé sans délai une inspection en règle des 443 kilomètres de chemin de fer qui sillonnent l'État du Maine, empruntés par les convois pétroliers de la MMA.

L'agence américaine a par ailleurs prévenu qu'elle pourrait forcer la MMA à apporter des changements ou à effectuer immédiatement des réparations sur la voie, quitte à suspendre ses opérations en cas de graves manquements à la sécurité.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic