NOUVELLES

Le TSX grimpe et le huard recule après l'annonce de la Banque du Canada

17/07/2013 04:44 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse, mercredi, avec l'attention portée surtout sur les banques centrales, la Banque du Canada maintenant son taux directeur inchangé et la Réserve fédérale américaine se faisant rassurante sur les mesures de relance.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 51,88 points, à 12 568,77, avec un fort soutien des titres des métaux de base.

Le dollar canadien a retraité de 0,45 cent, à 96,02 cents US, alors que la Banque du Canada annonçait le maintien du taux directeur à un pour cent et ne démontrait aucune précipitation à relever les taux historiquement bas.

Les indices aux États-Unis ont progressé légèrement, en ce jour où le président de la Fed Ben Bernanke a indiqué que la banque centrale américaine pourrait ralentir le rythme d'un élément clé des mesures de relance plus tard cette année si l'économie prend de la vigueur.

Mais M. Bernanke a prévenu que la Fed voudra voir des avancées substantielles dans le secteur de l'emploi avant de réduire ses achats mensuels d'obligations actuellement à 85 milliards $.

Le président de la Fed a aussi affirmé que le calendrier de la banque centrale pour réduire ses achats d'obligations n'était pas déterminé à l'avance, ajoutant que la Fed pourrait augmenter ou réduire ses acquisitions en fonction de l'économie.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 18,67 points, à 15 470,52, tandis que l'indice du Nasdaq a crû de 11,5 points, pour s'établir à 3610. L'indice de référence S&P 500 index a progressé de 4,65 points, à 1680,91.

Les marchés ont vécu des semaines de volatilité après que M. Bernanke eut mentionné une première fois à la fin mai que la Fed pourrait commencer à réduire ses achats obligataires.

Depuis ce temps, la banque centrale américaine a voulu calmer les esprits en assurant qu'il n'y aurait pas de mouvement en l'absence de signes clairs d'une amélioration notable de l'emploi et de l'économie.

Les investisseurs ont aussi pris acte, mercredi, d'importants résultats d'entreprises aux États-Unis. En outre, Bank of America a fait état d'une forte hausse de profits, tandis que Intel annonçait un recul important.

La plupart des secteurs sur le TSX affichaient des gains, et le secteur financier a mené le bal, avec le titre de la Banque Royale (TSX:RY) en hausse de 1,22 $, à 63,80 $, et celui de la Banque Scotia (TSX:BNS) en progression de 91 cents, à 58,04 $.

Le secteur des métaux de base a aussi progressé, alors que le cuivre sur le Nymex pour livraison en septembre a glissé de six cents, à 3,13 $ US la livre.

Le pétrole brut à New York pour livraison en août avancé de 48 cents, à 106,48 $ US le baril.

Le secteur aurifère a perdu environ 2,65 pour cent, alors que le cours de l'or a effacé des gains de début de journée pour terminer en baisse de 12,90 $, à 1277,50 $ US l'once.

PLUS:pc