NOUVELLES

Le Réseau FADOQ met en perspective la hausse du revenu des aînés depuis 30 ans

17/07/2013 09:58 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La situation économique des aînés ne s'est pas vraiment améliorée au cours des 30 dernières années.

C'est la nuance qu'a tenu à apporter le Réseau FADOQ au lendemain de la publication d'une étude de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) qui stipule que le revenu des personnes âgées de 65 ans et plus s'est grandement amélioré au cours des trois dernières décennies.

En publiant un communiqué mercredi soir, le Réseau FADOQ souhaite remettre les pendules à l'heure.

D'abord, l'organisation qui représente les personnes de 50 ans et plus tient à préciser que si l'étude démontre que les aînés sont passés d'un revenu moyen de 18 100 $ à 25 800 $ par année en 30 ans, cela représente une hausse inférieure à une indexation du coût de la vie de 2 pour cent.

La FADOQ ajoute, qu'en raison de la hausse du coût de la vie et de leur faible revenu, plusieurs aînés se voient forcés de retarder leur retraite ou encore de recourir au Supplément de revenu garanti. D'ailleurs, l'étude de l'ISQ indiquait que 41 pour cent des aînés y ont recours.

Bref, plutôt que de lire des titres tels «Les aînés plus riches qu'il y a 30 ans» dans les médias mardi, les représentants de la FADOQ croient qu'il aurait été plus représentatif de titrer: «En 2013, le salaire moyen d'un aîné est de 25 800 $ par année».

Le Réseau FADOQ rassemble 275 000 membres à travers le Québec, étant ainsi le plus grand organisme d'aînés au Canada.

PLUS:pc