NOUVELLES

Le patron de la Royal & Ancient ne s'en fait pas avec le dopage dans le golf

17/07/2013 09:56 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

GULLANE, Royaume-Uni - Le patron de l'organisme de régie du golf affirme qu'il n'y pas de preuves qu'il y a du dopage dans ce sport, mais il insiste pour dire qu'il n'acceptera aucun compromis dans la lutte pour garder le golf propre.

L'athlétisme est aux prises avec une controverse depuis que deux des meilleurs sprinteurs au monde, Tyson Gay et Asafa Powell, ont confirmé qu'ils ont échoué des tests antidopage. Mais l'administrateur général de la Royal & Ancient, Peter Dawson, affirme que son organisme est «sur le cas» du dopage et que les politiques en matière d'antidopage permettent d'attraper les tricheurs autant qu'il est possible de le faire.

«Je n'ai pas de preuves particulières qu'il y a un problème, a indiqué Dawson. Tout ce que j'entends est anecdotique et n'a rien de spécifique.»

Les golfeurs qui voudront prendre part aux Jeux olympiques de 2016 devront suivre des politiques antidopage encore plus sévères adoptées par la Fédération internationale de golf, a ajouté Dawson.

PLUS:pc