NOUVELLES

Lamoriello étudie les - jeunes - options des Devils au camp de développement

17/07/2013 07:23 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

NEWARK, États-Unis - Une semaine après avoir perdu Ilya Kovalchuk aux profits de la KHL, le directeur général des Devils du New Jersey, Lou Lamoriello, est affairé à préparer l'avenir de cette équipe qui a atteint la finale de la Coupe Stanley il n'y de cela que 13 mois.

Les Devils ont regardé Kovalchuk signer ses papiers de retraite la semaine dernière, le rendant libre comme l'air et libre de signer un nouveau pacte de quatre ans avec le SKA Saint-Pétersbourg. Les Devils ont aussi perdu les services de l'attaquant David Clarkson sur le marché des joueurs autonomes, lui qui a paraphé une entente avec les Maple Leafs de Toronto.

Même s'ils ont aussi ajouté des attaquants sur le marché des joueurs autonomes — Ryan Clowe et Michael Ryder —, les Devils doivent rapidement trouver des remplaçant pour les deux joueurs qui ont marqué 93 buts au cours des deux dernières campagnes.

«La plus grande transition qu'ils doivent effectuer est de ne surtout pas être intimidés, a dit Lamoriello au sujet des jeunes espoirs de l'équipe, qui ont pris part au camp de développement des Devils cette semaine. Cela leur donne l'opportunité de s'acclimater et de rendre les choses plus faciles contrairement aux dernières années, alors qu'ils se présentaient directement au camp.»

Reid Boucher, choix de quatrième tour des Devils en 2011, a mené la Ligue de l'Ontario avec 62 buts en 68 matchs avec Sarnia. Il a maintenant la chance d'impressionner Lamoriello et l'entraîneur-chef, Peter DeBoer.

«C'est certain que vous voulez connaître un bon camp et vous faire remarquer, a-t-il indiqué. Tout peut t'aider. Mon objectif est de jouer dans la LNH cette saison. Peut-être que le départ de ces joueurs me pousse à travailler davantage. Je ne sais pas si je peux remplacer Kovalchuk, mais je vais faire de mon mieux pour obtenir un poste.»

Boucher, qui a signé un contrat avec les Devils tard la saison passée, est un natif du Michigan qui a évolué au sein du Programme de développement des États-Unis. Il aura 20 ans en septembre, alors il est éligible à passer une autre saison au hockey junior.

«Mais je vois la lumière au bout du tunnel, a ajouté Boucher. Peut-être que j'avais peu de chances avant les départs de Clarkson et Kovalchuk, mais plus maintenant. J'aurai la chance de prouver ce que je peux faire.»

Une autre recrue à l'attaque est Myles Bell, de Calgary, choix de sixième tour des Devils au dernier repêchage.

Bell n'est âgé que de 19 ans et il a été laissé de côté aux repêchages de 2011 et 2012 après avoir subi d'importantes blessures dans un accident de voiture qui a coûté la vie à sa copine. Il a écopé d'une peine de deux ans de probation à la suite de cet accident subi en avril 2011.

«C'est arrivé et je travaille maintenant à redonner un sens positif à ma vie, a dit Bell, marqueur de 38 buts en 69 matchs avec Kelowna. Ce qui est arrivé doit rester dans le passé.»

Avant cet accident, Bell était pressenti pour être sélectionné dès le premier tour. Les Devils ont pris une chance avec cet attaquant reconnu pour son lancer frappé.

«D'avoir été ignoré au repêchage m'a nui, a admis Bell. Mais il y a des ouvertures ici. Il s'agit d'une occasion dont je dois profiter. Mais il reste encore beaucoup de travail à faire avant que cela ne devienne une réalité.»

Lamoriello n'a pas voulu dévoiler les plans de l'équipe, qui dispose d'une belle marge de manoeuvre sous le plafond salarial en raison du départ de Kovalchuk. Mais il a indiqué que le camp des recrues, qui n'a pas eu lieu la saison passée en raison du lock-out, offre aux jeunes joueurs de l'organisation une chance de se faire un nom avant le camp d'entraînement, où Bell et Boucher se retrouveront.

Il a ajouté qu'il espérait pouvoir conclure des ententes avec les joueurs autonomes avec compensation Adam Henrique et Jacob Josefson d'ici la fin de la semaine. Il pourrait aussi annoncer l'identité du nouvel entraîneur adjoint de l'équipe.

PLUS:pc