NOUVELLES

La Fed n'a pas de calendrier d'achats obligataires, affirme Ben Bernanke

17/07/2013 04:25 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

WASHINGTON - Le président de la Réserve fédérale des États-Unis, Ben Bernanke, a affirmé mercredi que le calendrier de la banque centrale pour réduire ses achats d'obligations n'était pas déterminé à l'avance, ajoutant que la Fed pourrait augmenter ou réduire ses acquisitions en fonction de l'économie.

Dans le cadre de son allocution semestrielle sur l'état de l'économie, devant une commission du Congrès, M. Bernanke a indiqué que le marché de l'emploi avait progressé depuis que la Fed a mis en place son programme d'achats de 85 milliards $ US d'obligations par mois, en septembre. Et il a de nouveau dit croire que la Fed pourrait ralentir le rythme de ses achats plus tard cette année, si l'économie devient plus solide.

M. Bernanke a cependant prévenu que la banque centrale souhaitait voir le marché du travail réaliser d'importants progrès avant de diminuer ses achats obligataires. Si les conditions se dégradent, la Fed pourrait maintenir le rythme de ces achats et même l'augmenter.

Les achats d'obligations ont pour objectif de maintenir à un niveau peu élevé les taux d'intérêt à long terme tout en encourageant les emprunts et les dépenses.

Le président de la Réserve fédérale, qui doit de nouveau prendre la parole au Congrès jeudi, a indiqué qu'un certain nombre de facteurs pourraient influencer la Fed. La croissance économique américaine pourrait être ralentie davantage par une économie mondiale affaiblie ou encore par des réductions des dépenses et des hausses des taxes fédérales. L'inflation pourrait demeurer largement inférieure à la cible de deux pour cent de la Fed. Et le taux de chômage pourrait chuter car des gens quittent la population active — et non pas parce qu'ils trouvent du travail.

PLUS:pc