NOUVELLES

La branche yéménite d'Al-Qaïda annonce la mort d'un haut responsable

17/07/2013 11:24 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

SANAA, Yémen - La branche d'Al-Qaïda au Yémen a confirmé mercredi que le numéro deux du groupe, un ancien prisonnier de Guantanamo, avait été tué par une frappe américaine de drone.

L'annonce, faite sur des sites internet extrémistes, ne précise pas la date de la mort de Saeed al-Shihri, d'origine saoudienne.

Cette confirmation est tout de même significative, puisque l'homme avait déjà été déclaré mort à deux reprises, mais le groupe terroriste avait nié l'information.

La mort de Saeed al-Shihri est considérée comme un revers majeur pour la branche yéménite d'Al-Qaïda, connue sous le nom d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique.

Des responsables de la sécurité au Yémen ont déclaré qu'il avait succombé à de graves blessures subies lors d'une frappe de drone en novembre.

Saeed al-Shihri avait déjà survécu à une précédente attaque de drone, en septembre 2012, selon ces responsables, qui ont réclamé l'anonymat parce qu'ils n'étaient pas autorisés à s'adresser aux médias.

L'annonce de mercredi a été faite par le biais d'une vidéo qui montre le soi-disant théologien en chef du groupe, Ibrahim al-Robaish, faire l'éloge funèbre de Saeed al-Shihri.

Dans la vidéo, le théologien affirme que Saeed al-Shihri a été touché par une frappe de drone alors qu'il parlait sur son téléphone portable dans la province de Saadah, au nord de la capitale, Sanaa.

L'authenticité de la vidéo, dont l'existence a d'abord été rapportée par le groupe de surveillance américain SITE, n'a pas pu être confirmée de source indépendante, mais elle a été publiée sur des sites extrémistes régulièrement utilisés par Al-Qaïda.

Saeed al-Shihri, aussi connu sous le nom d'Abu Sufyan al-Azdi, a combattu en Afghanistan et a passé six ans en détention à Guantanamo. Il a été renvoyé en Arabie saoudite à la fin de 2007, avant de se rendre au Yémen pour se joindre à la branche locale d'Al-Qaïda.

PLUS:pc