NOUVELLES

Tour de France: Froome devance Contador avant l'Alpe d'Huez

17/07/2013 12:42 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT
AFP

Le Britannique Chris Froome, aux commandes du Tour de France, a enlevé son troisième succès d'étape, mercredi, dans le contre-la-montre de Chorges, avec une poignée de secondes d'avance sur ses adversaires espagnols.

A la veille de la double ascension de l'Alpe d'Huez, Froome s'est imposé de 9 secondes à Alberto Contador et de 10 secondes à Joaquim Rodriguez, au terme des 32 kilomètres de cette 17e étape entre Embrun et Chorges, au-dessus du lac de Serre-Ponçon.

En retard aux différents pointages intermédiaires, le Britannique a pris le dessus dans le dernier tiers de course, en descente et en faux-plat, après avoir changé de vélo au contraire de Contador.

Au classement général provisoire, Froome devance désormais deux coureurs de l'équipe Saxo. Contador, deuxième, compte 4 min 34 sec de retard et le Tchèque Roman Kreuziger, 4e de l'étape, 4 min 51 sec.

Le Néerlandais Bauke Mollema, deuxième au départ d'Embrun, a reculé à la 4e place, à 6 min 23 sec. Il a frôlé la chute dans le dernier virage et s'est raccroché aux barrières le long de la route.

Les conditions météo changeantes ont pesé sur la course tout comme le choix du matériel.

"Chris (Froome) a dit après la reconnaissance qu'il préférait changer de vélo pour la dernière descente, on lui a dit d'accord", a relevé son directeur sportif Nicolas Portal.

Péraud à terre

La pluie est intervenue pendant la course mais la chaussée a séché pour les derniers partants, avantagés de surcroît par l'absence de vent défavorable à l'approche de l'arrivée.

Jean-Christophe Péraud, premier Français au classement général après la 16e étape, a abandonné après avoir chuté dans le dernier virage sur son épaule abîmée quelques heures plus tôt. Le Toulousain a glissé sur une inscription peinte sur la route.

Le matin, le chef de file de l'équipe AG2R La Mondiale était déjà tombé à l'entraînement, au bas de la première descente (Puy-Sanières) et s'était fracturé la clavicule droite.

Le vainqueur du premier "chrono" du Tour au Mont-Saint-Michel (11e étape), l'Allemand Tony Martin, champion du monde de la discipline, a été largement dominé, à plus de trois minutes de Froome.

En revanche, le Luxembourgeois Andy Schleck a limité la perte (moins de deux minutes et demie) sur ce "chrono" atypique présentant pour l'essentiel deux côtes classées en deuxième catégorie et deux descentes.

Froome, 28 ans, a enlevé son quatrième succès d'étape dans le Tour, le troisième depuis le départ de Corse. Il s'était montré le plus fort dans les deux premières arrivées au sommet, à Ax-3 Domaines (8e étape) et au Mont Ventoux (15e étape).

"Je pensais seulement à perdre le moins de temps possible", a déclaré le Britannique né au Kenya. "Dans ce chrono, il y avait beaucoup de facteurs qui jouaient, le matériel et aussi la météo".

Contador déterminé

Contador est passé très près de renouer avec la victoire d'étape dans le Tour, quatre ans après son dernier succès (contre-la-montre du lac d'Annecy).

"J'ai fait un très bon chrono", a estimé le Madrilène. "Sur la fin, j'ai fait attention, je ne suis pas allé aussi vite que j'aurais pu après la chute d'hier (mardi), heureusement sans conséquences".

"Tout va bien pour les prochains jours", a ajouté Contador, décidé à se battre jusqu'au bout d'autant que Kreuziger, 4e de l'étape à 23 secondes, se situe tout près de lui.

Jeudi, la 18e étape (172,5 km) grimpe par deux fois à l'Alpe d'Huez, une nouveauté de ce 100e Tour. A 27 reprises jusqu'à présent, une arrivée d'étape de la Grande Boucle a été jugée au bout des 21 virages de la célèbre montée.

Cette fois, la course quitte Gap, ville-départ, par le col de Manse (Km 13, 2e catégorie) et escalade le col d'Ornon (Km 95, 2e cat.) pour descendre sur Bourg d'Oisans et attaquer la montée vers l'Alpe d'Huez classée hors catégorie (12,3 km à 8,4 %).

Sans aller jusqu'à la ligne d'arrivée, la route se dirige ensuite vers le col de Sarenne (3 km à 7,8 %), le point le plus haut du parcours (1999 m d'altitude), et emprunte une descente vertigineuse dans ses premiers virages.

De retour dans la vallée de la Romanche, le parcours emprunte une seconde fois les lacets envahis immuablement par la foule. L'arrivée, au terme des 13,8 kilomètres (à 8,1 %), est jugée à l'altitude de 1850 mètres.

Départ de Gap à 12h20 (lancé à 12h30), arrivée à l'Alpe d'Huez vers 17h34 (prévision à 34 km/h de moyenne).

INOLTRE SU HUFFPOST

Les hauts-lieux du Tour de France 2013
Les coureurs insolites du Tour de France 2013