BIEN-ÊTRE

Emmy Awards : Netflix, un adversaire sérieux à prendre en compte

17/07/2013 02:33 EDT | Actualisé 16/09/2013 05:12 EDT

L'Académie des arts et des sciences de la télévision annoncera jeudi 18 juillet les nommés aux 65es Emmy Awards. Prévisible ces dernières années, cette cérémonie sera-t-elle bousculée par l'arrivée de nouveautés, notamment par les créations originales de Netflix ?

Depuis la fin des années 2000, les Emmy Awards ont pris pour habitude de couronner toujours les mêmes succès télévisés. En série dramatique, "Mad Men" a été sacré quatre fois de suite, avant de s'incliner face à "Homeland". Du côté des comédies, "Modern Family" domine les votes depuis 2010, succédant à trois années de règne de "30 Rock".

Ces récompenses, certes données à juste titre, plongent les Emmy Awards dans une lassitude où le suspens n'est plus à l'ordre du jour. L'édition de 2013 profitera-t-elle de l'arrivée de nouveaux acteurs, dont Netflix, pour se régénérer ?

"House of Cards", le très sérieux candidat de Netflix

Aux côtés des habituels "Mad Men", "Breaking Bad", "Game of Thrones" ou "Boardwalk Empire", la nouveauté politique diffusée cet hiver possède toutes ses chances d'être nommée pour l'Emmy Award de la meilleure série dramatique. Aux critiques positives de la presse américaine, s'ajoute l'expérience de Kevin Spacey et de Robin Wright devant la caméra et le talent du réalisateur David Fincher.

Voir consacrer cette série ne serait pas une surprise totale, compte tenu de ce casting hollywoodien, mais pourrait bousculer les habitudes et faire revenir un peu de suspens. Kevin Spacey devrait également décrocher une citation pour sa performance, de quoi mettre des bâtons dans les roues de Bryan Cranston ("Breaking Bad"), chouchou des votants depuis 2010. L'année dernière, Damian Lewis de "Homeland" était parvenu à lui voler la vedette, passant même devant Jon Hamm ("Mad Men") et Micheal C. Hall ("Dexter") dont le titre leur a toujours échappé.

Netflix pourrait aussi s'immiscer dans la compétition avec l'aide de la comédie "Arrested Development" qu'elle a ressuscitée en mai dernier, sept ans après son annulation par la Fox. Les mésaventures loufoques de la famille Bluth pourraient venir chahuter "Modern Family" et "30 Rock". Jason Bateman pourrait également prétendre à un prix d'interprétation face aux habituels lauréats Alec Baldwin ("30 Rock") et Jim Parsons ("The Big Bang Theory"). Pour rappel, "Arrested Development" avait été couronné en 2004 aux Emmy Awards.

"The Americans", "Scandal" : des outsiders possibles

D'autres séries, venues du câble ou non, nouveauté ou pas, seraient susceptibles de modifier la donne. Nouveau drama de FX, "The Americans" pourrait entrer dans la compétition, avec en prime son actrice principale Keri Russel. Portée par le succès du film "Django Unchained" et de critiques de plus en plus positives, Kerry Washington et sa série "Scandal" font désormais partie des possibles nommés.

Les deux actrices pourraient se confronter à une inconnue, la Canadienne Tatiana Maslany, héroïne de la série de science-fiction "Orphan Black", qui fait énormément parler d'elle. Vera Farmiga de "Bates Hotel" n'est pas à écarter de la compétition. Kate Mara de "House of Cards" a toutes ses chances dans la catégorie second rôle. C'est d'ailleurs elle qui a été choisie pour annoncer les nommés le 18 juillet, aux côtés d'Aaron Paul de "Breaking Bad".

Côté homme, les prestations de Mads Mikkelsen dans la peau de "Hannibal" et Jonny Lee Miller, dans celle de Sherlock Holmes pour "Elementary", pourraient être saluées par une nomination.

ajd/ls