NOUVELLES

Une jurée renonce à son projet de livre sur l'affaire Zimmerman

16/07/2013 09:28 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

WASHINGTON - Une jurée renonce à son projet de livre visant à lever le voile sur les dessous du procès de George Zimmerman qui s'est soldé, samedi, par un acquittement.

La femme, dont l'identité n'est pas connue, a pris cette décision après avoir effectué une sortie remarquée sur les ondes de CNN.

Elle a lancé que l'adolescent noir abattu par Zimmerman avait été partiellement responsable de son sort.

Quant au patrouilleur de quartier bénévole, elle a indiqué qu'il avait du coeur.

Elle a également fait valoir qu'à son avis, George Zimmerman et Trayvon Martin auraient pu s'en tirer tous les deux.

Dans la foulée de son entrevue, elle a admis qu'elle n'était pas consciente de l'ire populaire qui est palpable un peu partout en sol américain.

Depuis que le verdict a été prononcé dans cette affaire, de bouillants débats ont éclaté aux États-Unis par rapport à des enjeux comme le profilage racial et la légitime défense.

La jurée B37, qui est simplement décrite comme une mère de famille blanche d'âge moyen, a réalisé que ses commentaires ont jeté encore plus d'huile sur le feu.

Vu le contexte explosif qui prévaut actuellement dans son pays, la femme affirme avoir désormais réalisé qu'elle avait tout avantage à renoncer à son projet de livre et ce, même si elle avait déjà signé un contrat dans lequel elle s'engageait à préparer l'ouvrage en compagnie de son conjoint.

George Zimmerman avait abattu Trayvon Martin, en février 2012, alors que l'adolescent n'était pas armé.

Au moment du drame, le surveillant effectuait une ronde dans un quartier résidentiel situé à proximité d'Orlando.

Selon sa version des faits, il n'avait dégainé qu'après avoir été roué de coups par le jeune d'origine afro-américaine.

Dans cette cause, la défense avait soutenu qu'il s'agissait d'un cas de légitime défense tandis que la Couronne avait fait valoir que c'était plutôt un acte raciste.

PLUS:pc