NOUVELLES

Un conflit interethnique fait 12 morts dans le sud-est de la Guinée

16/07/2013 12:58 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

CONAKRY, Guinée - Douze personnes ont été tuées et 50 autres ont été blessées dans un affrontement interethnique en Guinée, poussant l'armée à imposer un couvre-feu dans la deuxième ville du pays.

Un responsable de l'armée guinéenne, le capitaine Pepe Koivogui, a déclaré mardi que le couvre-feu permettrait de rétablir le calme dans la région.

Les violences ont commencé lundi dans le village de Koulé, dans le sud-est du pays, à plus de 800 kilomètres de la capitale, Conakry.

Des membres de l'ethnie guerzé ont battu à mort un jeune homme de l'ethnie konianké soupçonné d'avoir volé du carburant dans un poste d'essence, ce qui a donné lieu à d'autres affrontements.

Un responsable des services de santé dans la région, Alpha Saliou Sow, a déclaré que 11 autres personnes avaient été tuées mardi après-midi à N'Zérékore, la deuxième ville du pays.

La Guinée se prépare à organiser des élections législatives en septembre, qui pourraient être assombries par des violences interethniques, préviennent les observateurs.

PLUS:pc