NOUVELLES

Sun Media annonce la suppression de 360 postes et ferme 11 publications

16/07/2013 12:10 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

Corporation Sun Media, filiale de Québecor Média, a annoncé mardi la suppression de 360 postes et la fermeture de 11 publications à travers le pays, et indiqué avoir besoin d'investir davantage dans l'information en ligne pour attirer de plus jeunes lecteurs.

En plus de procéder à des mises à pied à la grandeur du pays, l'entreprise va fermer huit journaux de quartier et ses quotidiens gratuits 24 Heures à Ottawa, Calgary et Edmonton.

L'éditeur de journaux a indiqué que cette «refonte stratégique» devrait lui valoir des économies annuelles d'environ 55 millions $.

«Nous n'avons pas le choix car si on ne fait pas ça, nous ne survivrons pas», a déclaré Martin Tremblay, porte-parole de Québecor (TSX:QBR.B), dont le siège social se trouve à Montréal.

«Si vous voulons avoir du succès à l'avenir, nous allons devoir investir plus d'argent dans le numérique et les sites Web, et chercher à attirer de nouveaux et jeunes lecteurs», a-t-il ajouté.

Selon une note de service transmise aux employés, les mises à pied représentent environ huit pour cent des effectifs de l'entreprise.

«Notre vision est de continuer à être le premier média d'information au Canada tout en étant le plus rentable au sein de l'industrie», a écrit la chef de l'exploitation de Sun Media, Julie Tremblay, dans cette note.

«Cela signifie que nous allons continuer de nous concentrer sur l'excellent journalisme, l'information choc sur les choses qui intéressent le plus les gens. Cela veut aussi dire que nous allons demeurer partenaire de nos annonceurs pour leur offrir des solutions novatrices pour atteindre nos clients et poursuivre la réussite», a-t-elle ajouté.

Sun Media a expliqué avoir pris la décision de fermer les trois 24 Heures afin d'investir dans un seul journal urbain par marché, sauf à Montréal et Toronto, où les réseaux de transport en commun appuient la stratégie de publier les journaux gratuits.

L'entreprise va continuer de publier son 24 Heures à Vancouver, où elle ne compte aucun autre quotidien.

Sun Media a également décidé de fermer huit journaux dans de plus petites collectivités situées dans plusieurs provinces, dont trois au Québec, soit Le Magazine Saint-Lambert, L'Action Régionale en Montérégie et Le Progrès de Bellechasse. Les cinq autres sont The Lindsay Daily Post (Ontario), The Midland Free Press (Ontario), The Meadow Lake Progress (Saskatchewan), The Lac du Bonnet Leader (Manitoba) et The Beausejour Review (Manitoba).

La baisse des revenus publicitaires a durement touché l'industrie des journaux.

Plus tôt cette année, Québecor avait prévenu ne pas exclure de nouvelles mesures de réduction des coûts afin de faire face à la situation.

L'an dernier, l'entreprise avait déjà fait part de son intention de supprimer quelque 500 emplois au sein de Sun Media, mesure qui se traduisait par la fermeture d'installations de production à Ottawa et Kingston, en Ontario.

Par ailleurs, Québecor a annoncé mardi que Wendy Metcalfe, rédactrice en chef du St. Catharines Standard, occuperait les mêmes fonctions au Toronto Star. Mme Metcalfe succédera à James Wallace, qui quitté son poste lundi.

Sun Media compte 36 journaux quotidiens payants et trois journaux quotidiens gratuits, en plus de près de 200 journaux régionaux, guides d'achat et autres publications spécialisées.

Les actions de Québecor ont terminé la séance de mardi à 47,50 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 23 cents, soit moins d'un pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc