NOUVELLES

Retrouver l'enfant en vous... grâce à la réalité virtuelle

16/07/2013 01:46 EDT | Actualisé 14/09/2013 05:12 EDT

L'immersion en réalité virtuelle modifie la perception de soi et du monde qui nous entoure, montre une expérience menée à l'Université de Barcelone, en Espagne.

Les travaux de Mel Slater et de son équipe montrent que des adultes avec de jeunes avatars ont tendance à agir comme des enfants dans un monde virtuel.

Ainsi, la propriété illusoire d'un corps d'enfant virtuel de 4 ans provoque une surestimation de la taille des objets et des changements d'attitude de la part d'un adulte.

Selon M. Slater, cette expérience pourrait éventuellement permettre de traiter les souvenirs douloureux et améliorer certaines thérapies.

Les participants portaient un casque, des lunettes, ainsi qu'un costume de capture de mouvements qui permet de suivre le corps durant l'expérience.

Les chercheurs ont identifié trois situations dans lesquelles les adultes réagissaient différemment, dépendamment du corps virtuel dans lequel ils se trouvent.

D'abord, les personnes avaient l'impression que les objets étaient plus gros lorsqu'ils étaient dans des petits corps virtuels. Ce n'est pas la première fois qu'une expérience le démontre, mais la présente étude montre que cette réalité est amplifiée lorsque l'avatar est un corps d'enfant.

Ensuite, les participants ont été invités à faire un test d'association qui les obligeait à se catégoriser avec des attributs d'enfants ou d'adultes. Ceux dont le corps était celui d'un enfant ont réagi plus rapidement aux attributs des enfants que ceux dans le corps virtuel d'un adulte.

Puis, les volontaires devaient choisir entre une chambre d'enfant ou une chambre d'adulte. Ceux qui habitaient un corps d'enfant préféraient des chambres d'enfant.

Selon M. Slater, une telle expérience pourra un jour permettre de se mettre dans la peau d'un autre et ainsi mieux comprendre comment celui-ci se sent dans une situation particulière.

À un autre niveau, le fait de se souvenir de sa propre expérience pourrait aussi permettre de se remémorer son enfance et de mieux comprendre celle de ses propres enfants, ajoute le chercheur.

Une chose est certaine, selon lui, le recours à la réalité virtuelle pourrait un jour aider les victimes d'agression dans leurs traitements.

Le détail de cette étude est publié dans les PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences).

PLUS:rc