NOUVELLES

L'OCDE s'attend à une baisse du taux de chômage au Canada et aux États-Unis

16/07/2013 09:26 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

PARIS - L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) s'attend à une baisse du taux de chômage au Canada et aux États-Unis d'ici à la fin de l'an prochain.

Un nouveau rapport de l'organisme publié mardi affirme cependant que le chômage devrait rester élevé dans la plupart des pays de l’OCDE en 2014, notamment chez les jeunes et les travailleurs peu qualifiés.

Ainsi, le taux de chômage de l'ensemble des 34 pays membres ne devrait reculer que légèrement au cours des 18 prochains mois, passant de 8,0 pour cent en mai 2013 à 7,8 pour cent à la fin de l'an prochain.

Le taux de chômage du Canada, qui se situait à 7,1 pour cent au premier trimestre de cette année, devrait chuter à 6,7 pour cent d'ici la fin de 2014.

L'OCDE souligne que le Canada continue de devancer plusieurs pays membres mais qu'il ne s'est pas encore remis complètement de la crise financière de 2008-2009, alors que le taux de chômage se situait à 6,1 pour cent.

L'organisation a aussi observé que le nombre de personnes sans emploi depuis plus d'un an a presque doublé au Canada depuis le début de la récession.

Elle avance que les employeurs préfèrent souvent embaucher de jeunes personnes qui font leur entrée sur le marché du travail et des gens qui ont été au chômage pendant une courte période.

Selon le rapport, le taux de chômage devrait diminuer aux États-Unis, passant de 7,6 pour cent en mai 2013 à moins de 7 pour cent fin 2014.

En Allemagne, il devrait aussi baisser pour passer de 5,3 pour cent à moins de 5 pour cent.

Mais dans le reste de l’Europe, il restera stable, voire augmentera dans de nombreux pays.

D’ici la fin de l'an prochain, le chômage devrait tout juste dépasser les 11 pour cent en France, se situer à environ 12,5 pour cent en Italie, et s’approcher des 28 pour cent en Espagne et en Grèce.

PLUS:pc