NOUVELLES

L'enquête se poursuit et le soutien aux sinistrés de Lac-Mégantic s'élargit

16/07/2013 04:19 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

LAC-MÉGANTIC, Qc - Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont découvert une nouvelle victime dans les décombres du centre-ville de Lac-Mégantic, mardi, portant le total à 38 morts retrouvés et plus ou moins une douzaine de disparus.

Le bureau du coroner, pour sa part, a confirmé avoir identifié une autre des victimes, portant ce total à 12.

Par exemple, la SQ a fait venir des techniciens en identification de véhicules afin d'associer les 51 véhicules recensés dans la zone sinistrée à leur propriétaire, a expliqué l'inspecteur Michel Forget.

«L'objectif est d'assurer que les propriétaires de ces véhicules-là figurent parmi nos listes ou sont contactés ultimement pour savoir s'ils ne font pas partie des victimes», a-t-il précisé.

C'est pour des raisons de cet ordre que la Sûreté maintient qu'environ une cinquantaine de personnes sont mortes ou disparues, sans avancer de chiffre définitif.

«Est-ce qu'un citoyen de l'extérieur était en visite ici et l'identification de son véhicule nous permettrait de le recenser comme une victime qui n'a pas été signalée encore? Tant que la liste ne sera pas terminée et conforme, on va s'assurer de rester dans la cinquantaine», a fait valoir l'inspecteur Forget.

Les expertises sont terminées sur 60 pour cent du site mais l'inspecteur Forget a expliqué que cela ne signifie pas que 60 pour cent du temps d'enquête était maintenant passé, puisque les secteurs qui n'ont pas encore été couverts sont les plus affectés.

De plus, le travail demeure extrêmement difficile sur le terrain, où la chaleur n'est pas la seule contrainte, a indiqué M. Forget. «Les travailleurs doivent fonctionner avec des masques et des bonbonnes, considérant les émanations qui sont encore très présentes, complexifiant le travail et, par le fait même, le temps et les délais durant lesquels on doit expertiser les endroits.»

La mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche, avait un peu plus tôt exprimé que la question du délai avant de pouvoir retrouver l'accès au centre-ville était source de désarroi dans la municipalité.

«Tant pour les commerçants que pour les résidants du secteur, que pour la ville de Lac-Mégantic, c'est toujours la grande question, le grand défi: à quel moment, quand? (...) Actuellement, nous ne pouvons répondre à cette question parce qu'il y a trop d'inconnus et d'impondérables autour du territoire visé», a-t-elle laissé tomber lors de son point de presse quotidien.

Pendant ce temps, le soutien aux sinistrés continue de s'élargir à tous les domaines. La Sécurité civile a par exemple invité les familles endeuillées à s'enquérir auprès des représentants de la Régie des rentes du Québec (RRQ) dépêchés sur place afin d'obtenir des informations sur les différents types de prestations pouvant être versées aux conjoints survivants, aux orphelins ou pour le soutien aux enfants, entre autres.

Quant aux chèques de 1000 $ offerts comme premier recours d'urgence aux sinistrés, 240 avaient été distribués en fin d'après-midi mardi. La veille, plus de 600 de ces chèques avaient été remis par le ministère de la Sécurité publique.

Une rencontre destinée aux quelque 200 ménages toujours évacués était prévue mardi soir. Des représentants d'à peu près tous les ministères et organismes concernés, déjà présents sur place, y étaient attendus.

Mais déjà, la mairesse Roy-Laroche avait profité de son point de presse pour exprimer sa gratitude au reste de la province.

«Je suis très touchée par la générosité des municipalités du Québec, qui nous acheminent des dons en argent à être versés au fonds Avenir Lac-Mégantic (...). Je veux souligner particulièrement la générosité de petites municipalités qui nous accordent un soutien financier pour la reconstruction du centre-ville de Lac-Mégantic», a-t-elle dit.

PLUS:pc