NOUVELLES

Le revenu des aînés a beaucoup augmenté mais le taux de faible revenu augmente

16/07/2013 12:00 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

QUÉBEC - La situation économique des aînés s'est beaucoup améliorée au cours des 30 dernières années.

Les données publiées mardi par l'Institut de la statistique du Québec (ISQ) démontrent que le revenu moyen disponible des personnes de 65 à 74 ans, c'est-à-dire le revenu après impôt, s'est accru de 43 pour cent entre 1981 et 2010, passant de 18 100 $ à 25 800 $ en dollars constants.

Pour les personnes de 75 ans et plus, la hausse est encore plus marquée; de 15 400 $, le revenu s'est accru de 53 pour cent en 30 ans pour atteindre 23 500 $.

Cette augmentation s'explique en grande partie par l'arrivée à la retraite durant ces 30 années des cohortes de femmes ayant fait leur entrée sur le marché du travail ainsi que par l'amélioration des revenus provenant des régimes de retraite.

L'ISQ signale que, depuis 1981, les hausses de revenus ont permis de réduire progressivement les taux de faible revenu et de rendre les personnes aînées moins dépendantes du programme fédéral de Supplément de revenu garanti.

Cependant, depuis le milieu des années 2000, l'Institut constate une légère tendance à la hausse du taux de faible revenu chez les personnes de 65 ans et plus. Cette situation s'explique toutefois par le fait que ce taux tend à varier en fonction de la conjoncture économique alors que le revenu des aînés demeure en hausse stable en raison de l'indexation des prestations.

Ainsi, lorsque comparé à l'évolution du prix de panier de biens et services, le pouvoir d'achat des aînés en général s'est amélioré comparativement à 1981.

PLUS:pc