NOUVELLES

L'Américaine gagne le match des étoiles 3-0 aux dépens de la Nationale

16/07/2013 11:41 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Un ballon sacrifice, un optionnel et un double opportun ont mené l'Américaine vers une victoire de 3-0 contre la Nationale lors du match des étoiles du baseball majeur, mardi.

Ce sera donc dans un stade de la Ligue américaine que s'amorcera la prochaine Série mondiale, en octobre.

Les joueurs de la Nationale ont été limités à trois coups sûrs par les 10 artilleurs de l'Américaine, devant 45 186 personnes au Citi Field.

Jose Bautista des Jays a poussé Miguel Cabrera au marbre avec un ballon sacrifice en quatrième manche, donnant alors les devants 1-0 à l'Américaine.

Cabrera a amorcé la manche avec un double, puis il a avancé au troisième coussin quand la frappe de Chris Davis a effleuré le gant du premier but Joey Votto.

Bautista a ensuite cogné la balle au champ centre aux dépens de Patrick Corbin.

Adam Jones a doublé l'avance une manche plus tard. Après avoir amorcé la cinquième avec un double, il s'est rendu au troisième quand l'arrêt-court Troy Tulowitzki n'a pu saisir le roulant de Joe Mauer, puis il a marqué sur l'optionnel de J.J. Hardy.

Jason Kipnis a produit le troisième point en huitième, poussant Salvador Perez au marbre avec un double.

Le joueur par excellence du match a été Mariano Rivera des Yankees, qui s'est chargé de la fin de la huitième.

À son arrivée au monticule ses coéquipiers de l'Américaine étaient restés au banc, permettant au vétéran d'être vraiment le centre de l'attention. Les spectateurs mais aussi les joueurs des deux côtés ont réservé une belle ovation au meneur dans l'histoire du baseball pour les sauvetages, avec 638.

Rivera est arrivé avec «Enter Sandman» de Metallica résonnant dans le stade, comme c'est le cas lors de ses présences au Yankee Stadium. Il a passé plus d'une minute seul sur le terrain, ne manquant pas de saluer chaleureusement les partisans new-yorkais.

«C'était vraiment tout un moment, a dit le voltigeur Torii Hunter des Tigers. Il est l'un des meilleurs lanceurs de l'histoire du baseball.»

Rivera a retiré les trois frappeurs à l'affronter en 16 tirs, avant de recevoir une autre ovation.

«C'était très spécial, a dit Rivera avec émotion. De voir les partisans et aussi les gars des deux équipes sur le bord de leurs abris comme ça, ça n'a pas de prix.»

Rivera a reçu des accolades d'une multitude de joueurs et d'instructeurs à son arrivée dans l'abri, à la fin de la manche. L'artilleur de 43 ans, qui prendra sa retraite après la saison, a déjà obtenu 30 sauvetages cette saison.

Carlos Beltran, David Wright et Paul Goldschmidt ont frappé les seuls coups sûrs de la Nationale, qui avait remporté les trois dernières classiques annuelles.

Beltran a amorcé la quatrième manche avec un simple. Wright a ajouté un simple en septième, puis Goldschmidt a cogné un double en neuvième.

Le partant Matt Harvey a atteint Robinson Cano près du genou en première manche, mais le deuxième but des Yankees s'en est tiré avec une contusion au quadriceps. Il s'est dit optimiste de pouvoir jouer vendredi, quand les siens amorceront la deuxième tranche de la saison à Boston. Harvey, l'un des favoris de la foule au Citi Field, avec Wright, a cédé sa place à Clayton Kershaw après deux manches.

Harvey (7-2, moyenne de 2,35) était le troisième lanceur dans l'histoire des Mets à amorcer un match des étoiles, après Tom Seaver et Dwight Gooden.

Pour la toute première fois, le match incluait quatre joueurs de 21 ans ou moins soit Bryce Harper (Nationals), Mike Trout (Angels), Manny Machado (Orioles) et Jose Fernandez (Marlins).

Le troisième but Machado s'est distingué en défense en fin de septième. Il a bien capté le roulant de Paul Goldschmidt à sa droite, loin du coussin, puis il a remis avec puissance au premier but, à temps pour le premier retrait.

PLUS:pc