NOUVELLES

Flory manquera aux Alouettes

16/07/2013 06:12 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

Le meneur de la ligne à l'attaque Scott Flory, qui en est à sa 15e saison dans la ligue canadienne de football, a subi une déchirure du biceps gauche, vendredi dernier, contre les Stampeders. Sa saison est officiellement terminée.

Selon quelques-uns de ses coéquipiers, c'est une grosse perte que les Alouettes viennent de subir.

« Ça fait longtemps que Scott (Flory) et moi jouons ensemble. On aime se surnommer les derniers des Mohicans. C'est difficile de voir un bon ami et un excellent joueur tomber au combat », a déclaré le quart-arrière Anthony Calvillo.

« Ça fait tellement longtemps qu'il connaît les systèmes défensifs, il est capable de savoir ce que l'autre équipe va faire avant que nous on le voit », explique le garde Kristian Matte.

C'est l'Ontarien Ryan Bomben qui sera le remplaçant officiel au poste de garde à droite. L'an dernier, l'athlète de 1,93 m (6 pi 4 po) et 139 kg (305 lb) a notamment été utilisé en tant qu'ailier rapproché.

Le principal intéressé est conscient qu'il a d'énormes souliers à chausser:

« Je ne crois pas que c'est possible de remplacer Scott Flory. Il est tellement intelligent sur le terrain. Je ferai de mon mieux », a affirmé Bomben.

« Nous l'appelons Coach Flory, parce que même lorsqu'il jouait, il nous donnait des conseils. Il est toujours là pour nous », a-t-il ajouté.

Une ligne à l'attaque décimée

C'est un autre dur coup pour la ligne à l'attaque montréalaise, qui doit aussi se passer des services d'Andrew Woodruff, victime d'une commotion cérébrale.

« Nos joueurs vont s'ennuyer d'une couple de leurs « Papa ours ». Mais nos blessés seront avec nous en esprit et pourront nous aider », a assuré l'entraîneur Dan Hawkins.

Flory ne pourra toutefois pas accompagner ses coéquipiers à Calgary samedi.

« Mon opération est prévue plus tard cette semaine. C'est mon divan qui m'attend. »

De son divan, le Saskatchewanais de 37 ans aura le temps de songer à son avenir... même si pour l'instant, il refuse de se prononcer.

D'après un reportage de Justine Boutet

PLUS:rc