NOUVELLES

Entreprises: si 20 millions $ ne suffisent pas, Québec est prêt à renchérir

16/07/2013 05:26 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

LAC-MÉGANTIC, Qc - Si une vingtaine de millions de dollars ne suffisent pas pour relancer la vie économique de Lac-Mégantic, le gouvernement Marois est prêt à renchérir.

En visite dans la ville sinistrée mardi, la ministre responsable de la Politique industrielle, Élaine Zakaïb, a fait savoir que Québec pourra injecter davantage de fonds dans les deux enveloppes d'une dizaine de millions chacune annoncées la semaine dernière.

«Si ce n'est pas suffisant, il y aura des sommes additionnelles», a déclaré la ministre, en point de presse, au côté de la mairesse Colette Roy-Laroche et de plusieurs représentants de la communauté d'affaires.

Des commerçants lui ont fait part de demandes particulières. «Ils sont les premiers touchés», a-t-elle déclaré. Elle a dit qu'elle allait en faire écho au conseil des ministres très prochainement.

«Nous devrions venir avec une aide additionnelle», a-t-elle réitéré.

Deux fonds d'une dizaine de millions ont été mis sur pied par le gouvernement. La première enveloppe contient des sommes pour aider à déménager, à acheter de l'équipement, ou pour les dommages aux biens nécessaires à l'exploitation, pour les travaux d'urgence, ou l'achat d'un nouveau terrain s'il est impossible de rebâtir au même endroit.

L'autre enveloppe est un fonds spécial pour consolider les entreprises en place ou pour inciter d'autres entreprises à s'installer dans la région.

Mme Zakaïb a eu une longue rencontre avec la mairesse et les acteurs économiques en journée. La ministre a assuré que l'aide financière de Québec aux entreprises allait être rapide, flexible et simple. Mme Roy-Laroche a dit elle-même être «touchée et ravie» par les efforts du gouvernement.

«Tous les gens qui en ont besoin vont avoir de l'aide», a insisté la ministre.

L'artère commerciale, la rue principale au centre-ville, se trouve en plein coeur de la zone dévastée et demeure complètement interdite, en raison des enquêtes et des travaux d'urgence. Bon nombre de commerces sont fermés, ne sont pas près de rouvrir, leurs propriétaires n'ont plus accès à leurs locaux ou à leurs stocks, quand ils n'ont pas tout simplement tout perdu dans le brasier.

Québec leur permettra de se relocaliser temporairement et de se reconstituer un fonds de roulement, avec la collaboration d'Investissement Québec et des institutions financières. Élaine Zakaïb a dit d'ailleurs s'être assurée de la flexibilité des institutions financières. Quant à celle des assureurs, elle a tout simplement indiqué que le Bureau des assurances du Canada est sur place à Lac-Mégantic.

Le risque de tuer la vie économique du centre-ville est bien présent, si plusieurs entreprises déménagent en permanence loin de la rue principale.

«Je crains que des entreprises s'installent définitivement ailleurs qu'au centre-ville», a clairement dit la mairesse.

La ministre a dit qu'elle allait «favoriser la solution du milieu», c'est-à-dire regrouper les entreprises autour du même noyau pour éviter l'hémorragie. Cela dit, l'aide ne sera pas conditionnelle à la relocalisation au centre-ville, a précisé Mme Zakaïb.

Enfin, des entreprises souffrent maintenant de l'interruption du lien ferroviaire. La ministre a dit avoir demandé à Investissement Québec et à son ministère de travailler avec elles pour les appuyer «tant financièrement que stratégiquement».

PLUS:pc