NOUVELLES

Des maires estriens veulent une inspection «systématique» de la MMA

16/07/2013 07:23 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT
PC

Des maires de la Montérégie et de l'Estrie réclament d'ici la fin du mois une rencontre avec la nouvelle ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt, pour discuter de la sécurité sur le réseau de la Montreal, Maine and Atlantic Railways qui sillonne leur municipalité.

Les maires des villes de Cowansville, Magog, Sherbrooke, Farnham, Sutton, Lac-Mégantic et Saint-Jean-sur-Richelieu ont annoncé à la sortie d'une rencontre extraordinaire la formation d'un comité chargé d'obtenir d'Ottawa une inspection du réseau ferroviaire de la MMA et des garanties de sécurité quant aux opérations de transport de la compagnie impliquée dans la tragédie de Lac-Mégantic.

Pas question d'arrêter le transport ferroviaire

Interrogés sur le but de leur démarche, les maires et mairesses ont tenu à préciser qu'ils n'ont pas l'intention de réclamer l'arrêt du transport ferroviaire dans leur région, mais bien de le sécuriser davantage.

Le transport ferroviaire de marchandises, en plus d'employer de nombreux travailleurs de la région, joue un rôle crucial dans la vie économique des ces villes, ont rappelé les maires. De plus, si ces marchandises ne sont plus transportées par train, elles le seront par convois routiers, ce qui ne règle pas le problème, selon eux.

Cependant, le transport par trains doit se faire dans les normes, insistent les maires qui ont précisé au passage que s'ils tenaient à l'activité ferroviaire dans leur région, ils ne tenaient pas nécessairement à ce qu'elle soit assurée par MMA.

C'est pourquoi les maires réclament des autorités fédérales, qui sont responsables du transport ferroviaire au pays, de procéder à une inspection rigoureuse du réseau de MMA et de ses infrastructures avant la reprise des activités normales sur le réseau.

Pour suivre la couverture en direct sur un appareil mobile, cliquez ici.

Recherches sous une chaleur accablante

Pendant ce temps, les recherches et les expertises se poursuivent dans le centre-ville ravagé de la petite ville de 6000 habitants. Jusqu'ici, 37 corps ont été retirés des décombres.

Deux dépouilles de plus ont été identifiées par le Bureau du coroner, leur identité sera révélée plus tard. Onze corps ont été identifiés jusqu'à maintenant.

Sur le site, la chaleur intense, qui dépasse par moment les 40 °Celsius, complique la tâche des pompiers et des enquêteurs, qui doivent de plus limiter leur présence sur le site en raison des émanations chimiques qui s'élèvent du site.

Dans la communauté de Lac-Mégantic, les funérailles des victimes s'organisent lentement, car les deux seules maisons funéraires de la ville se trouvent dans la zone rouge.

L'une d'elles a été complètement détruite et l'autre demeure inaccessible pour le moment.

Une messe à la mémoire des victimes de la tragédie sera célébrée le 27 juillet prochain.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic