NOUVELLES

Affaire Zimmerman : une centaine de manifestations prévues samedi

16/07/2013 09:01 EDT | Actualisé 15/09/2013 05:12 EDT

Des veillées aux chandelles et rassemblements de protestations à la suite du verdict de non-culpabilité de George Zimmerman sont prévues dans 100 villes américaines, samedi, ont affirmé des représentants de la défense des droits civiques, mardi.

Ils souhaitent faire pression sur le gouvernement des États-Unis afin d'inculper l'ancien surveillant bénévole, acquitté après avoir été accusé du meurtre de Trayvon Martin, une adolescent noir de 17 ans.

Le révérend Al Sharpton a annoncé, devant le département de la Justice, quelles mesures citoyennes seraient prises. Selon lui, des gens de partout au pays souhaitent démontrer que leur colère n'est pas que passagère.

Les rassemblements auront lieu samedi à midi, devant les immeubles des cours fédérales de différentes villes, dont Los Angeles, Chicago, Philadelphie et New York.
Ils seront suivis d'une conférence, la semaine prochaine à Miami, qui aura pour but de trouver des moyens pour lutter contre la loi sur la légitime défense de la Floride.

Des manifestations contre le verdict remis à George Zimmerman ont eu lieu jusqu'en Californie. À Los Angeles, des manifestants ont envahi les rues, fracassé des fenêtres, brutalisé des passants et se sont attaqués à un magasin Wal-Mart, lundi soir. Dans la région de la baie de San Francisco, d'autres ont bloqué une importante autoroute lors de la troisième nuit de manifestations.

Quatorze personnes ont été arrêtées pour des actes de vandalisme et voies de fait à Los Angeles.

La police de Los Angeles a affirmé mardi qu'elle mettrait fin rapidement à d'autres désordres, s'il y en avait. Les manifestants doivent demeurer sur les trottoirs mardi soir, et ils seront arrêtés s'ils commettent des crimes, soutient-elle.

« À ceux qui sont venus pour les mauvaises raisons hier [lundi], si vous revenez ce soir, vous irez en prison », a déclaré le chef de police Charlie Beck durant une conférence de presse.

Le ministère de la Justice a affirmé qu'il enquêtait sur la mort de Trayvon Martin afin de déterminer si les procureurs fédéraux vont porter des accusations contre George Zimmerman. L'avocat de ce dernier a affirmé au réseau de télévision ABC que son client, maintenant libre, reprendra possession de son arme et qu'il entend la porter à nouveau.

Rien ne démontre en ce moment que Trayvon Martin ait été victime de profilage racial, comme le prétend sa famille. Dans l'entourage de George Zimmerman, on répète qu'il n'avait aucune haine envers les Noirs. Une seule jurée s'est exprimée sur la question, de façon anonyme, disant qu'elle ne croyait pas que l'homme avait suivi la victime parce qu'il était Noir.

En février 2012, Trayvon Martin, en visite chez son père, retournait à la maison de la fiancée de celui-ci après une visite dans un magasin. George Zimmerman l'a confronté, croyant que l'adolescent était un criminel potentiel. Le surveillant de voisinage bénévole a tiré sur Martin durant de la bagarre qui a suivi l'altercation. Accusé de meurtre au deuxième degré, l'homme a plaidé la légitime défense.

Associated Press

La Presse Canadienne

PLUS:rc