BIEN-ÊTRE

Séjour : camper dans son domaine des Highlands

15/07/2013 10:03 EDT | Actualisé 14/09/2013 05:12 EDT

Un domaine des Highlands, en Écosse, met en vente des parcelles de son terrain afin de le sauvegarder de l'invasion immobilière.

Le domaine de Keil dans la forêt de Glencoe est aujourd'hui une réserve naturelle. Ses propriétaires, Peter et Laura Bevis, s'attèlent depuis six ans à préserver ce coin de nature situé dans les Highlands au nord-ouest de l'Écosse. Des centaines de plantes et arbres spécifiques à la région ont ainsi été replantés sur ces terres, où une grande variété de mammifères s'épanouit.

Afin d'entretenir cet espace et le protéger de l'urbanisation, ils ont décidé de mettre à contribution les amoureux de la nature désireux de s'offrir un bout de domaine dans les Highlands. Divisé en petites parcelles appartenant à des centaines de propriétaires, il devient ainsi compliqué pour les promoteurs immobiliers de racheter les lieux pour implanter leurs projets.

Ainsi, l'acquisition de la plus petite parcelle (1 square foot, équivalent de 0,09m2) pour 39,99 euros permet de venir visiter le domaine à tout moment et, en prime, de se voir attribuer le titre de Lord. Camper dans les clairières de Keil une semaine par an est permis dès l'acquisition d'une parcelle de 10 square feet (environ 0,92 m2) et pour pouvoir camper toute l'année sur son terrain ou dans le domaine, l'aspirant propriétaire foncier devra débourser entre 130€ et 350€ pour 100 square feet (9,2m2) ou 1000 square feet (92 m2).

Carte et plan des lieux sont fournis lors de l'achat permettant aux nouveaux acquéreurs de se repérer lors de leur visite.

ct/ls