NOUVELLES

ONU: le Conseil de sécurité est divisé par rapport à la violation de sanctions par l'Iran

15/07/2013 09:07 EDT | Actualisé 14/09/2013 05:12 EDT

Le Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations Unies a refusé d'endosser le rapport d'un groupe d'experts qui concluaient unanimement que l'Iran avait violé des sanctions imposées par l'ONU en procédant à des tirs des missiles balistiques, il y a un an.

L'ambassadeur australien à l'ONU, Gary Quinlan, qui préside le comité supervisant les sanctions imposées à l'Iran, a expliqué, lundi, que plusieurs pays étaient en accord avec les conclusions du document.

Il s'est gardé d'identifier les États qui avaient des réserves en lien avec le rapport portant sur le lancement de Shahab-1 et Shahab-3 en juillet 2012.

Cependant, des diplomates, qui se sont exprimés sous le couvert de l'anonymat, ont expliqué que la Russie n'a pas masqué son opposition et qu'elle a pu compter sur le soutien de la Chine.

Par ailleurs, M. Quinlan a précisé que son comité avait écrit à l'Iran, en avril, pour lui demander des commentaires par rapport au document et que sa réponse se faisait toujours attendre.

À ce jour, le Conseil de sécurité a déjà imposé quatre rondes de sanctions à ce pays à cause de ses efforts en matière de développement de l'armement nucléaire et de son refus de suspendre son programme d'enrichissement de l'uranium.

Le groupe d'experts, qui vient de produire le rapport ayant créé de la division à la table du Conseil de sécurité, a été mis sur pied par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, avec l'assentiment du Conseil.

Son mandat consiste à enquêter sur l'implantation des sanctions imposées à l'Iran et à rapporter toute violation potentielle.

PLUS:pc