NOUVELLES

Le marché résidentiel s'est amélioré en juin, par rapport au mois précédent

15/07/2013 10:17 EDT | Actualisé 14/09/2013 05:12 EDT

TORONTO - Les ventes de résidences ont augmenté pour un quatrième mois de suite au pays, en juin, alors que les taux des prêts hypothécaires ont aussi progressé, selon l'Association canadienne de l'immeuble (ACI).

Néanmoins, des économistes ont laissé entendre lundi que les taux plus élevés pourraient contribuer à un refroidissement du marché durant la deuxième moitié de l'année.

«Chose intéressante, la récente augmentation des taux fixes de cinq ans (...) pourrait avoir alimenté le volume des ventes en juin, les acheteurs ayant bougé avant l'expiration de leurs contrats à taux moins élevés», a affirmé Robert Kavcic, économiste principal à la Banque de Montréal.

«Si c'est le cas, cela pourrait préparer le terrain pour une autre période de refroidissement cet été», a-t-il ajouté.

Les ventes de maisons conclues par le biais des systèmes MLS des chambres et associations immobilières canadiennes ont baissé de 0,6 pour cent le mois dernier, comparativement à la même période il y a un an, mais elles ont augmenté de 3,3 pour cent par rapport au mois de mai.

Les grandes banques du Canada ont haussé leurs taux hypothécaires fixes, ces dernières semaines, tandis qu'augmentaient aussi les taux du marché obligataire.

L'économiste Diana Petramala, de la Banque TD, a dit s'attendre à ce que les ventes baissent durant l'été et l'automne, mais a observé qu'elles devraient demeurer à des niveaux sains.

Malgré la baisse des ventes par rapport à juin 2012, le prix moyen des maisons vendues au pays était en hausse de 4,8 pour cent, à 386 585 $.

Les ventes résidentielles se sont améliorées dans les deux tiers des marchés locaux en juin, comparativement au mois précédent, a indiqué l'ACI. Cette liste comprend presque tous les grands marchés urbains, particulièrement Victoria, Vancouver, la vallée du Fraser, Edmonton, Saskatoon, Winnipeg et Montréal.

Comparativement à juin de l'année dernière, Toronto et Montréal ont enregistré des ventes inférieures. Les marchés de Vancouver, Calgary et Edmonton ont connu un meilleur sort.

Le nombre de maisons nouvellement inscrites a baissé de 0,5 pour cent en juin, par rapport au mois précédent.

La présidente de l'ACI, Laura Leyser, a fait remarquer que c'était le deuxième mois consécutif que les ventes s'amélioraient dans la majorité des marchés locaux.

«Ces gains, qu'ils reflètent des facteurs temporaires ou une amélioration fondamentale après un démarrage lent cette année, dépendent de l'endroit où vous êtes», a-t-elle dit.

Quelque 240 068 maisons ont changé de main au Canada jusqu'à présent cette année, en baisse de 6,9 pour cent par rapport aux six premiers mois de 2012.

PLUS:pc