NOUVELLES

Snowden pourrait faire encore plus mal aux É.-U.

14/07/2013 03:33 EDT | Actualisé 12/09/2013 05:12 EDT

Edward Snowden est en possession d'informations qui, si elles venaient à être divulguées, seraient « le pire cauchemar » pour les États-Unis, déclare dans une interview un journaliste au fait du dossier.

Glenn Greenwald, le journaliste du Guardian qui a été le premier à publier des documents communiqués par l'ancien analyste de la NSA, déclare dans l'interview, que publie samedi le journal argentin La Nacion, que le gouvernement américain doit faire preuve de prudence à l'égard de Snowden.

« Snowden dispose d'informations qui risquent de causer aux autorités américaines en une seule minute un tort comme personne n'en a jamais causé », explique Glenn Greenwald.

« L'administration américaine doit prier chaque jour que rien n'arrive à Snowden, car s'il lui arrive quelque chose, toutes les informations seront rendues publiques, et alors, cela sera son pire cauchemar », ajoute-t-il.

Edward Snowden, recherché pour espionnage par Washington pour avoir révélé des détails sur le programme de surveillance « Prism », est bloqué dans la zone de transit international de l'aéroport Cheremetievo de Moscou depuis le 23 juin. Il cherche un asile provisoire en Russie avant de pouvoir se rendre en Amérique latine, où plusieurs pays comme la Bolivie et le Venezuela ont offert de lui accorder l'asile politique.

Reuters

PLUS:rc