NOUVELLES

Lincecum a signé un premier match sans point ni coup sûr en carrière

14/07/2013 01:15 EDT | Actualisé 13/09/2013 05:12 EDT

SAN DIEGO - Tim Lincecum a réussi samedi le premier match sans point ni coup sûr de sa carrière, dans une sortie phénoménale où Hunter Pence s'est lui aussi distingué avec un attrapé spectaculaire au champ droit, comme dernier retrait de la huitième.

À ses deux Cy Young et ses deux bagues de la Série mondiale, Lincecum peut ajouter ce gain historique de 9-0 des Giants aux dépens des Padres, devant 40 342 personnes au Petco Park.

Lincecum (5-9) a donné quatre buts sur balles mais a disposé de 13 frappeurs sur des prises. Il a eu besoin de pas moins de 148 tirs, en route vers le catch final de Gregor Blanco au champ gauche.

«C'est assez surréaliste pour moi, a dit Lincecum, 29 ans. J'ai vu le match sans point ni coup sûr de Jonathan Sanchez (en 2009) et le match parfait de Matt Cain (l'an dernier), mais d'en être la vedette c'est un peu différent. Je me demande encore si je ne suis pas en train de rêver.»

Pence a sauvé les meubles avec son plongeon sur la frappe d'Alexi Amarista, avec la balle tombant rapidement. Punce a toutefois fait l'attrapé, célébrant sa réussite avec exubérance.

«Ce catch-là était vraiment spécial. Bien honnêtement, je pensais que ça allait être un coup sûr, a dit Lincecum. Mais Hunter est sorti de nulle part et il a joué à Superman. C'était fabuleux.»

«Je me suis simplement étendu le plus possible et j'ai eu la chance d'être au bon endroit assez rapidement, a dit Pence. Je dirais que le match au complet a été l'une des plus belles sensations qu'on peut ressentir, l'une des plus belles choses dont on peut faire partie.»

Pence a aussi brillé à l'attaque avec cinq points produits: un double de trois points, un circuit en solo et un optionnel qui a produit un point.

Le troisième but Pablo Sandoval a fait sa part en défense, notamment avec un jeu des plus solides sur le roulant de Jesus Guzman en septième. Il a dû aller loin à sa droite, puis son relais puissant au premier but a mis fin à la manche.

Lincecum avait perdu ses quatre derniers verdicts - il n'avait pas gagné depuis le 4 juin, contre Toronto. Il n'avait pas remporté de match à l'étranger depuis le 3 avril, au Dodger Stadium. Il faut toutefois dire qu'il n'avait reçu que 12 points de support à ses 10 dernières sorties.

PLUS:pc