NOUVELLES

Chris Froome confirme son statut de favori en remportant la 15e étape

14/07/2013 11:20 EDT | Actualisé 13/09/2013 05:12 EDT

MONT VENTOUX, France - L'Anglais Chris Froome a montré pourquoi il est largement favori pour remporter le Tour de France, triomphant au terme de la dure ascension du Mont Ventoux en 15e étape de la Grande boucle, dimanche.

Froome augmentait ainsi son avance sur l'Espagnol Alberto Contador au général.

Froome a attaqué aux deux tiers de la montée finale de 21 km, et son rythme infernal a éclipsé celui de Contador, le double champion finissant l'étape une minute et 40 secondes plus tard. C'est le Colombien Nairo Quintana qui a fini en deuxième place.

À toutes fins utiles, Froome a comblé le retard pris vendredi, quand Contador l'avait rattrapé avec une attaque surprise.

Froome signait une deuxième victoire d'étape cette année, après celle des Pyrénées en huitième tranche du Tour.

«C'est incroyable... c'est la plus grosse victoire de ma carrière, a dit Froome. Je ne m'attendais pas à ça... cette montée a tellement d'histoire et elle représente tellement pour cette course, surtout la 100e édition. Je n'arrive vraiment pas à y croire.»

Froome devance le Néerlandais Bauke Mollema par quatre minutes et 14 secondes, tandis que Contador se trouve 11 secondes derrière Mollema.

L'étape de dimanche, la plus longue cette année, amenait les coureurs sur 242,5 km entre Givors et le Mont Ventoux.

Il y a eu une échappée hâtive à neuf, incluant le champion du sprint Peter Sagan et le vétéran français Sylvain Chavanel.

Sagan a récolté d'importants points dans sa quête d'un deuxième maillot vert de suite, augmentant à 99 points son avance sur l'Anglais Mark Cavendish.

Sagan, qui est reconnu pour bien aimer donner un spectacle, a fait un 'wheelie' avant de saluer la foule.

Quintana avait attaqué Froome quatre fois en dernière montée de la neuvième étape dans les Pyrénées, sans réussir à le dépasser. Dimanche il a devancé Jan Bakelants, Chavanel, et Mikel Nieve pour prendre les devants à 10 km de l'arrivée. Nieve a fini troisième, à 1:23 du vainqueur.

Contador pouvait encore compter sur trois coéquipiers, tandis que Froome s'est vite retrouvé avec seulement Richie Porte pour l'épauler. Quand ce dernier a accéléré, lui et Froome se sont trouvés seuls avec Contador, ses comparses Roman Kreuziger, Michael Rogers et Jesus Hernandez perdant alors du terrain.

Puis, avec environ sept km à faire, Froome s'est lancé dans une attaque fulgurante qui lui a permis de rattraper Quintana, qui s'est bien battu avant de s'incliner.

L’étape a fait mal à David Veilleux et à ses coéquipiers chez Europcar. Le leader de la formation vendéenne, Pierre Rolland, n’a pas été en mesure d’intégrer l’échappée du jour au 29e km, peu après les deux premières montées de catégorie quatre.

«C’est parti très très vite, a dit l'athlète de Cap-Rouge. Tout le monde voulait être dans l’échappée. De notre côté, nous avons manqué notre coup. Rolland a travaillé très fort pour rentrer dans l’échappée. Comme il n’y est pas arrivé seul, on est revenu pour l’aider. Il est venu bien près d’y arriver, mais ils ne l’ont pas laissé faire.»

Contraint à rouler avec le peloton du maillot jaune, Rolland a ensuite vu ses coéquipiers lancer la chasse aux fuyards.

«On a roulé longtemps devant avec une bonne vitesse pour aller les chercher, a dit Veilleux. Physiquement, ç’a été très dur. Finalement, on a réussi à les ramener à trois minutes. Movistar a ensuite pris le relais jusqu’au pied du mont Ventoux.»

Lâché à l’approche de l’ascension hors catégorie de 20,8 km, Rolland a une fois de plus bénéficié de l’aide de ses coéquipiers pour le ramener dans le groupe, mais le Français n’a pu s’y accrocher.

«C’est sûr que sa tentative de joindre l’échappée en début de course lui a coûté cher. Il a essayé longtemps et il y a laissé beaucoup d’énergie», a ajouté le Québécois.

Veilleux a fini 115e rang, à 27 minutes 36 secondes du gagnant. Son compatriote Ryder Hesjedal (Garmin-Sharp) a terminé 114e, avec le même écart de temps.

L’autre Canadien en lice, Svein Tuft (Orica Greenedge), a fini 166e, à 32 minutes 36 secondes de la tête. Rolland a conclu au 28e rang, à 8 minutes 39 secondes.

Des dizaines de milliers de personnes supportaient les coureurs en cette journée de la fête nationale des Français.

Après la journée de repos de lundi, les cyclistes affronteront les dures montées de la dernière semaine dans les Alpes.

Après le contre-la-montre de mercredi suivront trois jours de pénibles ascensions, avant la conclusion aux Champs-Élysées.

PLUS:pc