NOUVELLES

Sept Casques bleus tués au Darfour

13/07/2013 05:06 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

Des hommes armés ont tendu une embuscade à des Casques bleus samedi au Darfour, dans l'ouest du Soudan, faisant 7 morts et 17 blessés. Il s'agit de l'attaque la plus mortelle à avoir été menée contre les troupes des Nations unies dans ce pays africain.

Selon le porte-parole des forces de maintien de la paix de l'ONU, Chris Cycmanick, les assaillants ont utilisé des mitrailleuses et possiblement des grenades propulsées avec des lance-roquettes lors de l'assaut survenu à 25 km à l'ouest de la ville de Khor Abeche.

Des renforts sont arrivés sur les lieux un peu plus tard afin de porter secours aux blessés, parmi lesquels figurent deux policières agissant comme conseillères.

M. Cycmanick a indiqué que les Nations unies ne savaient pas pour le moment si les Casques bleus étaient accompagnés de civils. Il a refusé de préciser la nationalité des victimes de l'attaque. Environ 40 pays fournissent des effectifs aux forces de maintien de la paix de l'ONU.

Aucune organisation n'a revendiqué l'assaut. Un rapport publié en février par un comité d'experts des Nations unies a toutefois révélé que certains groupes armés de l'opposition étaient fâchés de la présence des Casques bleus dans le pays et estimaient que ces derniers étaient une « cible légitime ».

Les soldats de la paix ont souvent fait l'objet d'assauts dans la région depuis que l'ONU y a lancé sa mission en 2008. Selon le site web des forces, 150 personnes associées aux Nations unies ont été tuées dans cette zone. Ce bilan ne comprend pas les victimes de l'attaque de samedi.


Associated Press

PLUS:rc