NOUVELLES

Mike Ribeiro retrouve l'entraîneur-chef Dave Tippett chez les Coyotes

13/07/2013 05:09 EDT | Actualisé 12/09/2013 05:12 EDT

GLENDALE, États-Unis - Mike Ribeiro souhaitait rester avec les Capitals de Washington après avoir connu une saison au cours de laquelle il a récolté plus d'un point par match, en moyenne.

Quand il est devenu évident que les Capitals n'avaient plus la marge de manoeuvre au niveau du plafond salarial afin de retenir ses services, le talentueux joueur de centre avait une destination en tête: Phoenix, là où il serait réuni avec son ancien entraîneur-chef Dave Tippett.

«Je voulais être dirigé par quelqu'un que je connais et quelqu'un avec qui j'ai une bonne relation, a mentionné Ribeiro. J'ai toujours eu de bons entraîneurs, mais de retrouver quelqu'un avec qui je peux discuter, quelqu'un avec qui je suis confortable, c'était très important pour moi.»

Les Coyotes étaient à la recherche d'un centre de premier plan pratiquement depuis leur arrivée dans le désert en 1996 et ils n'étaient pas une destination intéressante au cours des dernières années en raison des questions entourant leur avenir.

Mais puisqu'ils devraient retrouver un peu de stabilité au niveau des propriétaires, les Coyotes avaient enfin la flexibilité financière afin d'attirer un joueur vedette dans le désert de l'Arizona. Dès l'ouverture du marché des joueurs autonomes, les Coyotes ont mis la main sur un des plus gros poissons disponibles en accordant un contrat de quatre saisons et 22 millions $ US à Ribeiro.

Le Québécois d'origine portugaise a connu du succès au cours de sa carrière de 14 saisons dans la LNH, marquant au moins 50 points à huit reprises, en plus de récolter 49 points — dont 36 aides — en 48 matchs avec les Capitals en 2013. Il est le joueur ayant amassé le plus de points en supériorité numérique la saison dernière et il se retrouve maintenant avec une équipe qui a connu des difficultés à ce chapitre au cours des dernières années.

«Si vous regardez notre liste de besoins, la première chose était de trouver un centre créatif afin de nous aider en avantage numérique, a noté le directeur général des Coyotes, Don Maloney. C'était notre priorité depuis trois ou quatre ans, et de mettre la main sur Ribeiro, c'est vraiment bien.»

Ribeiro, un ancien choix de deuxième tour du Canadien de Montréal maintenant âgé de 33 ans, a connu ses meilleures saisons dans la LNH avec les Stars de Dallas sous les ordres de Tippett.

Quatre saisons sous la gouverne de Tippett ont transformé Ribeiro en joueur plus complet, en joueur qui peut être utilisé à toutes les sauces.

«Pour être un joueur élite, vous devez pouvoir jouer dans toutes les situations et c'est une des choses sur lesquelles il a travaillées au cours de nos quatre saisons ensemble à Dallas, a raconté Tippett. Il comprend que pour gagner, vous devez bien jouer défensivement, mais il comprend aussi qu'il doit être créatif offensivement. Il est donc un joueur complet et je crois qu'il va bien cadrer avec nous.»

C'est la présence de Tippett avec les Coyotes qui a fait pencher la balance pour Ribeiro.

Franc et toujours en contrôle, Tippett est reconnu comme un entraîneur que ses joueurs adorent, que ce soit à Dallas ou à Phoenix. Ribeiro avait une bonne relation avec Tippett quand les deux étaient à Dallas et quand les Capitals ont décidé de ne pas renouveler le contrat de Ribeiro, il savait sous qui il voulait évoluer.

«Il sait ce que je peux faire et peut-être qu'il me donne un peu plus de liberté à l'attaque, mais en même temps, je sais que je dois être un bon joueur en défensive, a expliqué Ribeiro. Je crois que j'ai beaucoup appris (sous la tutelle de Tippett). Il n'est pas un entraîneur qui va crier après toi, il va te parler, il est très terre-à-terre. C'est pour ça que les gars l'aiment. Il est normal, il te respecte. Ça explique beaucoup pourquoi je suis confortable sur la glace.»

PLUS:pc