NOUVELLES

Wells Fargo réduit ses coûts et augmente son bénéfice au 2e trimestre

12/07/2013 12:43 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

SAN FRANCISCO - Une réduction des dépenses et un moins grand nombre de mauvaises créances ont aidé la banque américaine Wells Fargo à hausser de 20 pour cent son bénéfice du deuxième trimestre, malgré une maigre appréciation de ses revenus.

Le bénéfice net du plus grand prêteur hypothécaire aux États-Unis s'est chiffré à 5,27 milliards $ US, contre 4,40 milliards $ US à la même période l'an dernier, en excluant les paiements de dividende sur les actions privilégiées. Le bénéfice par action s'est établi à 98 cents US, surpassant ainsi la prévision de 93 cents US par action des analystes de Wall Street.

Les revenus ont avancé à 21,4 milliards $ US, comparativement à 21,3 milliards $ US un an plus tôt. Ce chiffre d'affaires a aussi été plus important que celui attendu par les observateurs.

Les taux d'intérêt hypothécaires ont fortement grimpé ces dernières semaines et des analystes s'inquiètent de l'impact potentiel de cette hausse sur les activités hypothécaires de Wells Fargo.

La banque établie à San Francisco contrôle près du tiers du marché hypothécaire américain, ce qui l'a récemment aidé à améliorer ses résultats financiers. Une grande partie de ses prêts est effectuée à l'aide de refinancement, une pratique moins utilisée dans un contexte de hausse des taux d'intérêt.

Wells Fargo a financé pour 112 milliards $ US d'hypothèques au plus récent trimestre, en baisse par rapport aux 131 milliards $ US du même trimestre l'an dernier.

La banque a cependant réduit ses dépenses à environ 12,2 milliards $ US, un recul de 142 millions $ US par rapport à l'an dernier. Ces économies sont essentiellement attribuables à une baisse des bénéfices pour les employés.

Finalement, une diminution des mauvaises créances a réduit les pertes de crédit de Wells Fargo de près de moitié, à 1,2 milliard $ US. La provision pour pertes sur prêts a reculé à 16,6 milliards $ US au 30 juin, comparativement à 17,2 milliards $ US au 31 mars.

PLUS:pc