NOUVELLES

Un officier de la GRC, critiqué pour ses méthodes, sera ambassadeur en Jordanie

12/07/2013 09:16 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Bruno Saccomani, un garde du corps du premier ministre et policier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) critiqué pour son style de gestion, a été nommé nouvel ambassadeur du Canada en Jordanie.

Le ministre des Affaires étrangères John Baird en a fait l'annonce en fin d'après-midi vendredi, alors qu'il procédait à une dizaine de nouvelles affectations au sein des services étrangers.

M. Saccomani s'est retrouvé sous les projecteurs l'année dernière, lorsque la fuite d'un rapport interne a soulevé des inquiétudes quant à l'équipe chargée de la sécurité du premier ministre.

L'examen de gestion comportait des entrevues avec 41 pour cent des 116 membres de l'unité, parmi lesquels plusieurs rapportaient avoir des ennuis avec leur patron, faisant notamment référence à des cas d'intimidation, de favoritisme, de discrimination et de harcèlement.

Cependant, le commissaire de la Gendarmerie royale du Canada Bob Paulson a qualifié Bruno Saccomani de grand officier et plusieurs autres policiers de la GRC l'ont également défendu.

L'ambassade du Canada à Amman, en Jordanie, supervise les opérations en Iraq, pays voisin qui est toujours aux prises avec de la violence, une décennie après l'invasion américaine.

PLUS:pc