NOUVELLES

Un Boeing 787 inoccupé a pris feu sur une piste de l'aéroport Heathrow

12/07/2013 12:29 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

LONDRES - Un incendie à bord d'un Boeing 787 inoccupé à l'Aéroport de Londres Heathrow a fait craindre le pire aux enquêteurs du constructeur, vendredi, alors qu'ils redoutaient une reprise des problèmes de batterie qui ont cloué au sol les appareils de ce modèle pendant des mois, plus tôt cette année.

À un moment donné, une rapide vente d'actions a retranché 6 milliards $ US à la valeur boursière de Boeing. Le titre du géant de l'aviation s'est par la suite redressé quelque peu, les batteries du 787 ne paraissant pas être en cause, et il a clôturé en retrait de 5,01 $ US, ou 4,7 pour cent, à 101,87 $ US.

La cause de l'incendie à bord du 787 d'Ethiopian Airlines — qui a éclaté plus de huit heures après l'atterrissage de l'appareil — n'a pas encore été déterminée par les enquêteurs.

Par ailleurs, un problème mécanique non identifié a contraint vendredi un autre 787, exploité par Thomson Airways, à retourner à l'aéroport de Manchester, ce qui n'a fait qu'accroître les préoccupations entourant l'appareil, surnommé Dreamliner par son constructeur.

À Heathrow, les pistes ont été fermées pendant près d'une heure, alors que des équipes d'urgence mettaient un terme à l'incendie à bord du 787 d'Ethiopian Airlines. Aucun passager ne se trouvait alors à bord de l'appareil.

Les Boeing 787 ont été cloués au sol en janvier, à la suite de deux incidents impliquant leurs batteries au lithium-ion. Notamment, un appareil avait pris feu peu après son atterrissage à l'Aéroport international Logan de Boston, le 7 janvier.

PLUS:pc