NOUVELLES

Sud thaïlandais: la trêve signée entre rebelles et gouvernement

12/07/2013 07:16 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

Le gouvernement thaïlandais et les rebelles musulmans de l'extrême sud du pays sont parvenus à un accord de cessation des violences pendant la période du ramadan, a-t-on appris vendredi de source officielle.

"L'Initiative de paix pour le ramadan", comme l'accord a été baptisé, a été entérinée lors d'une nouvelle séance dans les négociations entamées en mars dans la capitale malaisienne Kuala Lumpur. Il prévoit "un mois sans violences", a annoncé à la presse Ahmad Zamzami, responsable malaisien agissant en tant que médiateur des pourparlers.

"Il s'agit d'un premier pas vers ce que nous souhaitons atteindre à l'avenir. Si aucun incident ne survient, nous pourrons voir la lumière au bout du tunnel", a-t-il espéré.

L'accord prévoit le respect d'une trêve jusqu'à 18 août, soit une dizaine de jours après la fin du jeûne musulman.

Le pouvoir thaïlandais a entamé cette année des négociations inédites avec plusieurs groupes rebelles, dont le Barisan Revolusi Nasional (BRN, Front national révolutionnaire), pour tenter de mettre un terme à une insurrection qui a fait plus de 5.500 morts depuis 2004.

Les musulmans insurgés ne font pas partie d'un mouvement jihadiste mondial, mais se rebellent contre ce qu'ils vivent comme une discrimination contre la population d'ethnie malaise et de religion musulmane dans un pays essentiellement bouddhiste.

ste-jsm/lv/ml/

PLUS:afp