NOUVELLES

Le Vatican gèle les avoirs d'un évêque-comptable accusé de corruption

12/07/2013 11:06 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le Vatican a gelé les avoirs d'un évêque-comptable arrêté dans le cadre d'un complot visant à transférer 27 millions $ en Italie, et a émis vendredi une mise en garde destinée aux autres personnes qui pourraient être mises en cause dans l'enquête.

Le procureur en chef du Saint-Siège a gelé, le 9 juillet, les comptes de Mgr Nunzio Scarano à la Banque du Vatican. Celui-ci a été arrêté le 28 juin par les autorités italiennes en vertu d'accusations de corruption et de diffamation. Mgr Scarano aurait supposément comploté pour transférer l'argent en Italie à partir de la Suisse, en juillet 2012, à bord d'un avion privé, afin de ne pas avoir à déclarer l'argent aux douanes.

Selon les procureurs, l'argent aurait appartenu aux amis de Mgr Scarano, des membres de la famille d'Amico, influents dans l'industrie du transport. L'évêque, qui agissait comme comptable au bureau des finances du Vatican, aurait dit aux procureurs qu'il devait empocher environ 3,4 millions $ en commission pour l'opération.

Un juge a refusé qu'il soit placé en résidence surveillée. Il est toujours emprisonné à Rome.

Dans un communiqué publié vendredi, le Vatican a indiqué que sa propre enquête sur Mgr Scarano avait été motivée par plusieurs informations concernant des transactions suspectes signalées à l'agence de surveillance financière du Vatican. Selon les autorités du Vatican, l'enquête «pourrait être élargie à d'autres individus».

En plus de l'affaire de trafic d'argent, Mgr Scarano fait aussi l'objet d'une enquête dans sa ville natale de Salerne pour avoir supposément retiré 760 000 $ en devises de son compte du Vatican, en 2009, et avoir transféré le tout en Italie pour aider à payer l'hypothèque de sa maison de Salerne.

PLUS:pc