NOUVELLES

Point de presse du BST: l'accident ferroviaire « probablement le plus dévastateur » de l'histoire du Canada

12/07/2013 03:19 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT
Radio-Canada

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) a fait le point vendredi sur son enquête entourant le déraillement à Lac-Mégantic, son chef des opérations, Jean Laporte, déclarant d'emblée que l'accident est « probablement le plus dévastateur de l'histoire du Canada ».

« L'enquête est pour nous une priorité absolue », a-t-il dit d'entrée de jeu. M. Laporte a expliqué les procédures d'enquête du Bureau, parmi lesquelles les pratiques de la compagnie, l'inspection des wagons, des locomotives et la conception d'un plan tridimensionnel du site tel qu'il est pour obtenir toutes les données possibles.

Une trentaine de personnes du BST travaillent sur cette affaire. Jean Laporte a aussi prévenu que la route sera longue avant d'arriver aux conclusions et aux recommandations. « Cela prendra des mois et peut-être plus », a-t-il expliqué. Le BST a rappelé quelques-uns de ses faits d'armes comme l'enquête sur la tragédie aérienne de la Swissair au large de la Nouvelle-Écosse en 1998, qui avait fait 229 morts.

Plus tôt, un enquêteur du BST s'est dit convaincu que la tragédie allait transformer l'industrie ferroviaire. Glen Pilon a déclaré à l'agence Reuters que les recommandations du BST pourraient concerner les systèmes de freinage, la taille de l'équipage et la durabilité des wagons-citernes.

Par ailleurs, l'agence de notation Moody's s'attend à ce que le déraillement meurtrier à Lac-Mégantic conduise à une augmentation des coûts du transport de pétrole par train aux États-Unis et au Canada, notamment en raison de nouveaux règlements plus sévères.

INOLTRE SU HUFFPOST

Explosion d'un train à Lac-Mégantic