NOUVELLES

Ilya Kovalchuk sera-t-il imité par ses compatriotes russes?

12/07/2013 08:02 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

Avant de quitter pour la Kontinental Hockey League au début du lock-out dans la LNH, Alex Ovechkin a insinué que ses compatriotes et lui allaient demeurer en Russie si la nouvelle convention collective diminuait le salaire des joueurs.

Il n'était donc pas impossible que Ilya Kovalchuk considère cette option au mois de janvier, même si la LNH reprenait ses activités.

«À la fin du lock-out, on a mis extrêmement de pression sur les épaules des vedettes russes pour qu'ils restent dans la KHL, a déclaré l'agent de joueurs Allan Walsh. On leur a offert de gros montants d'argent, plus de 10 millions $, seulement pour demeurer là-bas et disputer le reste de la saison.»

Kovalchuk, Ovechkin et les autres vedettes, comme Evgeni Malkin des Penguins de Pittsburgh et Pavel Datsyuk des Red Wings de Detroit sont toutefois revenus en Amérique du Nord. Alors que Malkin et Datsyuk ont récemment signé des prolongations de contrat à long terme, Kovalchuk a annoncé jeudi qu'il prenait sa retraite pour retourner à la maison.

Il a ainsi renoncé à 77 millions $ US et aux 12 dernières années de son contrat avec les Devils du New Jersey. Son départ soulève cependant beaucoup de questions à savoir si ses compatriotes l'imiteront dans les années à venir.

«Je ne crois pas que ce sera épidémique ou quoi que ce soit, a dit l'agent Mark Gandler. Je crois que chaque personne prend sa décision selon les circonstances, son environnement et sa famille.»

Quand il a choisi de remplir des documents officialisant sa retraite, Kovalchuk s'est lui-même empêché de revenir dans la LNH. S'il veut effectuer un retour, il devra attendre un an en plus de recevoir l'approbation des 30 équipes.

«Je crois que ce sont des circonstances uniques, a indiqué J.P. Barry, l'agent de Malkin. Combien de joueurs voudraient réellement faire un trait sur la LNH? Parce que c'est ce qu'il a fait.»

Malkin n'avait pas l'intention de prendre le même chemin que Kovalchuk malgré qu'il en aurait eu la possibilité dans un avenir rapproché. Le contrat de la vedette des Penguins venait à échéance à la fin de la saison et il avait plusieurs offres sur la table dans la KHL, selon Barry.

Malkin a amorcé sa carrière professionnelle dans la Ligue élite de Russie et il a joué 37 rencontres avec le Metallurg Magnitogorsk dans la KHL durant le lock-out. Il a toutefois signé un contrat de huit ans et 76 millions $ avec les Penguins.

«Il sait très bien ce qu'est la KHL et quand il est revenu, il a réalisé qu'il voulait poursuivre sa carrière dans la LNH et c'est pourquoi on a signé une prolongation de contrat.»

PLUS:pc