NOUVELLES

GB: dernier hommage au soldat Rigby

12/07/2013 07:43 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

Plusieurs milliers de personnes ont rendu un dernier hommage au soldat Lee Rigby, sauvagement assassiné le 22 mai dans le sud-est de Londres et inhumé vendredi à Bury, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

Des applaudissements ont accueilli la famille du soldat de 25 ans lors de son arrivée devant l'église pour une cérémonie funéraire réunissant 800 personnes dont le Premier ministre David Cameron et le maire de Londres Boris Johnson.

L'épouse du soldat, tué au hachoir par deux agresseurs présumés islamistes alors qu'il retournait dans sa caserne dans le quartier londonien de Woolwich, tenait la main de son fils de deux ans qui portait un t-shirt avec l'inscription "mon papa mon héros".

La mère et les soeurs de Lee Rigby étaient en pleurs au moment d'entrer dans l'église devant laquelle s'étaient réunis des milliers de personnes, dont de nombreux soldats et vétérans, pour suivre la cérémonie sur hauts-parleurs.

"Tu étais un bon père et un bon mari, tu vous nous manquer", a déclaré dans son éloge funèbre Sean Sheer, un ami de Rigby dont le meurtre particulièrement sanglant avait provoqué un vif émoi en Grande-Bretagne et dans le monde.

La famille du militaire, qui avait servi en Afghanistan, a été inondée de messages de soutien, de lettres et de fleurs. Elle a demandé à ce que la cérémonie soit retransmise sur hauts-parleurs, alors que les principales chaînes de télévision suivaient les événements en direct devant l'église.

"On est là aujourd'hui pour honorer sa mémoire et, en tant que régiment, soutenir sa famille, être à côté d'elle, épaule contre épaule, au moment où elle en a besoin", a affirmé le supérieur hiérarchique de Rigby, le lieutenant Jim Taylor, au moment d'entrer dans l'église, avant de rendre hommage ensuite à un jeune homme "charismatique" au "sourire contagieux".

A la fin du service religieux, le cercueil de Lee Rigby, porté par six militaires, a été accueilli par une nouvelle salve d'applaudissements avant d'être conduit à Middleton, la ville natale du soldat située à quelques kilomètres, pour une inhumation dans la plus stricte intimité.

jk/alm/ml/

PLUS:afp