NOUVELLES

En tournée à Montréal, des rappeurs se font voler leur matériel

12/07/2013 02:34 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

TORONTO - Le groupe de hip-hop canadien nommé aux prix Juno The Extremities et le rappeur de Buffalo Mad Dukez se sont fait voler tout leur équipement de tournée, devant le bar Les Bobards, sur le boulevard Saint-Laurent à Montréal, le 9 juillet.

En tournée nord-américaine pour le plus récent album de Mad Dukez, «Gettin' Gatsby», les artistes avaient laissé leur équipement dans une camionnette pendant qu'ils prenaient un repas, en plein jour. Lorsqu'ils y sont retournés, 45 minutes plus tard, la fenêtre du côté passager de leur véhicule de location était brisée.

Les voleurs ont pris trois ordinateurs portables de marque MacBook Pro, une boîte à rythmes électronique et des accessoires de son de grande valeur, des passeports et d'autres items.

Les articles volés représentent une valeur totale de près de 10 000 $. Heureusement, ils avaient fait des copies de la majorité de leurs pièces et éléments sonores.

The Extremities, formé d'Andrew Kilgour de Toronto et de Shaun Ryan d'Halifax, et Mad Dukez ont eu la chance de pouvoir emprunter et louer l'équipement manquant pour pouvoir faire leurs concerts à Ottawa et à Montréal. Ils ont encore deux concerts prévus à Toronto et à Kingston, en Ontario.

Après tant de situations similaires vécues par d'autres de leurs amis, le message est clair, pense Shaun Ryan: les musiciens doivent prendre de grandes précautions avec leur matériel.

«Ça ne prend que 15 minutes et trois sacs d'ordinateur pour faire beaucoup d'argent au détriment d'un musicien», affirme-t-il.

Le groupe a mis sur pied une campagne de financement populaire en ligne sur le site Indiegogo pour rassembler les 5000 $ nécessaires au rachat d'équipement. En quelque 24 heures, ils avaient déjà accumulé 1900 $.

PLUS:pc