NOUVELLES

Ecriture chinoise: débat d'experts autour d'inscriptions vieilles de 5.000 ans

12/07/2013 08:16 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

La découverte d'inscriptions vieilles de cinq millénaires a suscité un vif débat d'experts en Chine, certains les considérant comme les plus anciennes traces de caractères chinois -- une hypothèse controversée.

Des morceaux de poteries et d'ustensiles en pierre, exhumés entre 2003 et 2006 sur le site archéologique de Zhuangqiaofen dans la province du Zhejiang (est), pourraient permettre "de repousser l'apparition de l'écriture chinoise d'au moins 1.000 ans en arrière", a rapporté cette semaine le quotidien officiel Global Times.

Des inscriptions retrouvées sur ces pièces archéologiques sont en effet antérieures aux oracles gravés sur carapaces de tortue, datant de la dynastie Shang (environ 1600-1046 avant JC) et qu'on tient habituellement comme les premières traces du système d'écriture chinois.

Certains experts estiment même que plusieurs des inscriptions ont été assemblées de façon à constituer de courtes phrases.

Pour Li Boqian, professeur d'archéologie de l'Université de Pékin (Beida), ces symboles écrits montrent que la civilisation antique de Liangzhu -- qui s'épanouissait au Zhejiang et dans la région voisine du Jiangsu à l'époque du Néolithique -- avait déjà développé une structure basique de phrases à partir de mots indépendants, a précisé le journal.

Mais d'autres spécialistes sont loin de partager son opinion: Xu Hong, chercheur en archéologie à l'Académie chinoise de sciences sociales, s'est ainsi montré sceptique sur le rapport entre ces inscriptions et le développement ultérieur de l'écriture chinoise.

"Même si ces signes sur pierre étaient des caractères (d'écriture), ils ne seraient simplement que de lointains vestiges d'un pays d'Asie orientale disparu longtemps avant que n'apparaisse l'Empire du milieu", a-t-il commenté sur le site de microblogs Weibo.

"De nombreux signes et inscriptions ressemblant à des caractères, antérieurs aux écritures oraculaires (de la dynastie Shang) ont été découverts à travers l'Asie orientale", a-t-il ajouté.

Cependant, "les experts croient depuis longtemps que des formes de caractères plus anciennes ont dû préexister aux oracles (sur carapaces de tortues), car l'écriture de ces derniers est bien trop élaborée et les écritures qui les ont précédé devaient être moins développées", a rappelé Xia Jingchun, professeur de langue chinoise à la Beijing Technology and Business University, s'exprimant lui aussi sur Weibo.

nc/slb/jug/ai

PLUS:afp