NOUVELLES

Des milliers de partisans de Mohammed Morsi manifestent à travers l'Égypte

12/07/2013 12:17 EDT | Actualisé 11/09/2013 05:12 EDT

LE CAIRE, Égypte - Des dizaines de milliers de partisans des Frères musulmans égyptiens se sont rassemblés dans plusieurs villes du pays, vendredi, brandissant des photos du président destitué Mohammed Morsi et accusant les dirigeants de l'armée de «trahison».

Les islamistes tentent d'intensifier leur mobilisation dans les rues afin de forcer le retour au pouvoir de M. Morsi. Au même moment, la nouvelle administration intérimaire, soutenue par les militaires, a intensifié les mesures de répression contre les leaders des Frères musulmans, en plus de lancer une enquête criminelle contre M. Morsi et d'émettre des mandats d'arrestation contre plusieurs dirigeants du mouvement.

Lors de la manifestation au Caire vendredi, la foule a envahi un large boulevard devant la principale mosquée où les partisans de M. Morsi campent depuis deux semaines. La foule semblait moins imposante que dans les jours précédents, mais la mobilisation devrait s'accroître avec le coucher du soleil et la fin du jeûne quotidien observé dans le cadre du mois sacré de Ramadan.

«Nous sommes prêts à rester un mois, deux mois, un an et même deux», a déclaré un religieux ultraconservateur, Safwat Hegazi, devant les manifestants réunis devant la mosquée Rabaa al-Adawiya. «Certaines femmes ont proposé d'emmener des fours pour cuisiner les pâtisseries de l'Aïd», a-t-il dit, en référence à la fête qui marque la fin du mois de Ramadan, dans environ quatre semaines.

Durant le Ramadan, qui a commencé mercredi, les musulmans s'abstiennent de boire et de manger du lever au coucher du soleil, ce qui ralentit l'activité durant le jour, en particulier durant les chaudes journées de l'été. Certains participants au «sit-in» devant la mosquée sont restés à l'intérieur de leur tente vendredi, dormant ou lisant le Coran.

Les islamistes ont aussi organisé des rassemblements à Alexandrie, sur la côte méditerranéenne, et dans plusieurs autres villes du pays.

Mohammed Morsi se trouve dans une installation militaire non précisée depuis qu'il a été renversé par les militaires le 3 juillet, après quatre jours de manifestations de millions de personnes réclamant son départ.

Le ministre allemand des Affaires étrangères a appelé vendredi à la libération de M. Morsi et à l'abandon de «toutes les mesures de restriction» qui le concernent. Le ministre demande également qu'une organisation comme la Croix-Rouge puisse rendre visite au président destitué.

PLUS:pc