Une contravention de 651 $ pour un cycliste montréalais

Publication: Mis à jour:
CONTRAVENTION
Facebook

Un cycliste montréalais a reçu une amende plutôt salée mercredi matin pour avoir prévenu d'autres cyclistes sur la voie publique que des policiers veillaient au respect des feux de circulation à une intersection.

Chris Lloyd, qui a reçu une amende de 651 $, circulait à l'intersection des rues Duluth et Saint-Urbain, lorsqu'il a omis de s'arrêter au feu rouge.

Selon le témoignage qu'il a livré à CBC News, après avoir reçu une première contravention de 40 $ d'un agent du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), M. Lloyd a décidé de prévenir les cyclistes qui circulaient sur la rue de la présence des policiers, les exhortant à s'immobiliser au feu rouge.

« Après avoir reçu le billet [de 40 $], j'ai réalisé que j'étais en avance pour le travail. J'ai donc décidé de prendre quelques minutes à l'intersection pour avertir les cyclistes de ne pas traverser au feu rouge », relate Chris Lloyd.

Le cycliste assure qu'il ne voulait pas, par son comportement, nuire au travail de la police, mais plutôt aider les autres cyclistes.

Le policier n'a toutefois pas vu la chose du même œil et lui a remis une contravention supplémentaire pour entrave au travail d'un agent de la paix. L'amende de 40 $ a alors augmenté de 651 $.

Outré, M. Lloyd estime qu'il n'a jamais nui ou entravé le travail des policiers, qui est, selon lui, d'assurer la sécurité des cyclistes et non pas de leur distribuer des contraventions.

Il croit même avoir fait œuvre utile en les exhortant à ralentir et à respecter le feu rouge.

Au SPVM, on nous a expliqué qu'on ne commente pas les cas individuels, mais qu'il est possible, en certaines circonstances, qu'un citoyen qui agit de la sorte reçoive une telle contravention.

Selon l'avocat-criminaliste David Sutton, interviewé lors de l'émission Daybreak sur les ondes de la radio anglophone de Radio-Canada, la police a fait preuve d'une « très généreuse interprétation » de la notion d'entrave au travail des policiers dans cette affaire.

Quant à Chris Lloyd, il affirme ne pas avoir l'intention de contester la contravention de 40 $ pour avoir grillé un feu rouge, mais il entend bien contester la contravention pour entrave au travail d'un agent de la paix.

Sur le web

Des « pièges à tickets » pour attraper les cyclistes ? | Le Devoir

Les cyclistes dans la mire du SPVM | Le Devoir

Contraventions : Trève entre le SPVM et les cyclistes - TVA Nouvelles

Les policiers ont les cyclistes à l'oeil | Radio-Canada.ca

Cyclistes sous surveillance | Hugo Meunier | Montréal - LaPresse.ca

Les policiers ont les cyclistes à l'oeil - Huffington Post Québec

Cyclistes sous surveillance

Trappes à cyclistes

Opérations du SPVM: «On n'est pas en guerre contre les cyclistes»

Pédale douce avec les cyclistes SVP!

Vélo Québec dénonce l'offensive policière